Forum FCG

Bienvenue sur le forum des supporters du FCG

Vous n'êtes pas identifié.

#1 22/05/21 11:31

fred
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 20390

Déjouer les pronostics

Déjouer les pronostics !



Pour ce match de barrage entre les Biarrots et les Grenoblois, ces derniers partent très clairement avec l’étiquette d’outsider coller aux basques. Sixième et qualifié in extrémis à seulement deux journées de la fin de la phase régulière, Grenoble revient de très loin. Englués dans les profondeurs du classement en décembre 2020 à la surprise générale alors que les Grenoblois avaient les faveurs des entraîneurs de Pro D2 en début de saison, les hommes de Stéphane Glas ont réussi une remontée spectaculaire au classement. Revigorés après une sublime deuxième mi-temps sur la pelouse d’Oyonnax, les Grenoblois ont retrouvé les vertus de leur rugby et toute la confiance nécessaire pour enchaîner une belle série de succès. Cependant les victoires n’ont pas toujours été acquises dans la facilité, le dénouement s’effectuant dans le money time, ce qui laissent dubitatifs de nombreux spécialistes de l’ovalie quant aux chances de victoire des Grenoblois cet après-midi à Aguilera.

Le parcours des Biarrots fut bien plus linéaire et, surtout plus régulier tout au long du championnat malgré deux accrocs à domicile dont un contre Valence-Romans à la surprise générale. Emmenés par des joueurs cadres du niveau de Top 14 voire au-delà, les Francis Saili, le All Black, Steffon Armitage, Dave O’ Callaghan, Jonny Deyer, Romain Lonca, Steeve Barry …., les Biarrots se sont qualifiés très tôt dans la saison et terminent à une confortable troisième place. De plus, les hommes de Nicolas Nadau ont remporté les deux confrontations contre Grenoble d’une façon claire et sans ambiguïté. On comprend, dès lors, pourquoi les pronostics sont en faveur des Basques.

Pour Steeve Blanc-Mappaz, le capitaine du FCG, il est bien conscient qu’un nouveau challenge commence dès samedi. « On a cœur de réussir ces phases finales. On sait tout le travail et l’énergie que l’on a mis en œuvre pour revenir à la qualification. Nous, on ne prend pas cela à la légère . On est sérieux, un peu tendus, forcément. Tous les joueurs ont l’ambition de jouer en Top 14, on va voir ce qu’il en sera sur les phases finales. Maintenant, c’est un autre championnat qui commence, ce sont les joies des phases finales, il faut profiter de l’instant. Il faut être précis, combattant, c’est à nous de mettre en place les choses pour inverser la tendance. Tous les détails comptent sur ce type de match. »

Pour Stéphane Glas, le manager du FCG, qui sait parfaitement d’où revient son équipe depuis janvier 2021, il savoure d’être invité aux phases finales : « Je pense au début de saison et la place que l’on avait à Noël, et avoir cette chance d’être qualifié, se rappeler d’où on vient, et le plaisir qu’on doit prendre, on a un peu moins de pression pour samedi, on a vraiment envie de prendre du plaisir.
Toutes les équipes ont une carte à jouer, même si des équipes ont dominé le championnat comme Perpignan et Vannes et qui méritent leurs deux premières places. Tous les compteurs sont remis à zéro. Je pense qu’on a notre chance comme tout le monde mais si on doit se déplacer. Je pense qu’on a les cartes en main pour contrarier Biarritz. On n’est pas les favoris de ce match mais on ne va pas y aller en baissant la tête. On doit se concentrer sur nous, jouer sur nos qualités. Notre système doit être mis en avant au-delà de leur système. »

Il faudra tout simplement déjouer les pronostics dans un contexte sanitaire encore compliqué pour toutes les équipes, même si le public fera son apparition , mais en jauge très limitée.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Actuellement 110 personnes connectées