Forum FCG

Bienvenue sur le forum des supporters du FCG

Vous n'êtes pas identifié.

  • Accueil
  •  » La buvette
  •  » Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

#1 20/12/17 10:31

Louis
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 1758

Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Pourquoi donner toute cette importance aux seuls réseaux sociaux, tous les jours 25H/24 ?
C'est qui, c'est quoi les réseaux sociaux ?
C'est plein de gugusses planqués derrière un écran et un pseudo le plus souvent et qui déversent leurs biles sur la toile, comme l'on dit. Une faschosphère cachée qui fait la pluie et le beau temps et dont tous les vigies morales sont aux garde à vous fixe et qui moralisent tout sur tout, même les blagues à moins zéro balle d'un humoriste.
C'est quoi la dernière ?
La blague de Tex, d'un humoriste. Pas terrible mais la voilà :
« Vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? (…) On ne lui dit rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois. » Rien à voir quand même avec Cantat.
La réponse de Riss dans Charlie Hebdo me plaît bien :
« MMTG » « Ma main dans ta gueule »
« Fini de rigoler, fini le second degré, fini l’humour noir ».
« Une France de lâches et de délateurs »
« Qu’importe que les blagues soient drôles ou pas, qu’elles aient de l’esprit ou pas, qu’elles soient fines ou grossières. ce qui compte, c’est de s’approprier une liberté et d’en faire usage : je ris, donc j’existe.
Dans une France de corbeaux, de lâches et de délateurs, qui croient défendre le bien, mais ne défendent que leur servilité (…) on s’adresse aux citoyens comme s’ils étaient des gosses. On leur fait les gros yeux quand ils disent des gros mots. Une claque dans la gueule de temps en temps remettrait en place les idées à ceux qui veulent contrôler les nôtres.
Le féminisme a bon dos. Cette explication est inacceptable, car c'est toujours par ce procédé qu'on censure et qu'on interdit. Qu'importe que les blagues soient drôles ou pas, qu'elles aient de l'esprit ou pas, qu'elles soient fines ou grossières. ce qui compte, c'est de s'approprier une liberté et d'en faire usage: je ris, donc j'existe."
Tex, je ne le connais pas, ne le regarde pas et ne sais même pas ce qu'il fait. Mais franchement se faire virer de son job d'humoriste pour cette mauvaise blague relève d'une société qui flirte avec le totalitaire et sent vraiment mauvais.
Par contre les « réseaux sociaux », qui font la société d'aujourd'hui, qui décident le bien et le mal pour Pierre, Paul ou Jacques ont le droit et ne risquent rien en faisant les pires blagues racistes, fascistes, les pires ignominies. Ils ne risquent rien Ils peuvent déverser leur haine quand ils veulent où ils veulent.

Grizman, le footeux veut faire une blague et se déguise en basketteur. Les plus grands basketteurs au monde, pas seulement par la taille, sont quasiment tous des noirs américains. Grizman, se grime ainsi et c'est fini pour lui. Les réseaux sociaux le taillent et le traitent de raciste et tout et tout . . .
Non, je plains cette nouvelle société, paraît-il super moderne où l'on ne peut plus rien dire, plus rien faire.
Taisons nous, devenons tous comme les vaches et qu'on nous laisse seulement regarder passer les trains, mais peut-être nous trouveras t-on encore des poux racistes dans la tête ?
Coluche et Desproges sont nés et partis au bon moment !






Si la liberté n'est pas réciproque, elle n'est qu'un alibi !

Hors ligne

 

#2 20/12/17 11:42

Népomucène
Membre
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 1011

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

S'ils vivaient encore, ils seraient lynchés par les apôtres du politiquement correct et les lobbyistes communautaristes : le sketch de Coluche sur le viol de Monique et celui sur les Juifs de Desproges leur vaudraient un déferlement de haine.






"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir : plus ça rate et plus on a de chances que ça marche..." - devise shadok.

Hors ligne

 

#3 20/12/17 12:32

dom
Modérateur
Lieu: Sassenage
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 6523

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Le problème, c'est que c'est nous tous, à force de laisser faire,  à force de ne rien dire, qui permettons à cette société de dériver vers un état où le totalitarisme bâillonne lentement mais surement la liberté.

Hors ligne

 

#4 20/12/17 18:23

Minédipiù
Membre
Lieu: Pas loin...
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 3319
Site web

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Et oui, Louis, tout a changé, même la censure !

Un exemple de censure « à l’ancienne » :

En mars 1966, une pétition issue du "Couvent des Oiseaux" (une école catholique du 16e arrondissement de Paris) initie un grand mouvement de censure exigeant l’interdiction d’un film de Jacques Rivette s’inspirant du texte "La Religieuse" de Diderot. ce texte publié après sa mort en 1750 décrivait les affres d’une jeune fille enfermée dans un couvent contre sa volonté et ses conditions de vie.
Une série de personnes soutiennent alors cette demande d’interdiction : Alain Peyrefitte (Ministre de l’Information), le sinistre Maurice Papon (alors Préfet de police), Jean Foyer (le "père la pudeur" du Maine-et-Loire) et, semble-t’il, Yvonne de Gaulle…

Le 1er avril 1966 (second degré ?) Yvon Bourges (le successeur de Peyrefitte) interdit la distribution en France et à l'exportation du film de Jacques Rivette.

Mais, dans une période qui laisse entrevoir ce qui va se passer deux ans plus tard, des réactions fortes ont été immédiatement organisées : pétitions, articles de presse, interventions d’intellectuels reconnus comme Pierre Daix, Claude Mauriac, Françoise Giroud, Jean Dutourd, Raymond Queneau, Jacques Prévert, Françoise Sagan, Gaston Gallimard, Jérôme Lindon…, le "Manifeste des 1789", les prises de position de Michel Audiard, Pierre Schoendoerffer, Jean-Paul Belmondo, René Clément ou Claude Autant-Lara… le "Tour de France" d’un groupe de réalisateurs comme Jean-Luc Godard qui avait adapté ce texte au théâtre en 1963, Alain Resnais, François Truffaut, Claude Chabrol et Claude Lelouch… (dont un débat organisé dans un cinéma au centre de Grenoble.)

Enfin des actions judiciaires vont être initiées : en mars 1967, le tribunal administratif annule, pour vice de forme, l'interdiction du film qui obtient alors un visa d’exploitation limité aux plus de 18 ans. Le Conseil d'Etat confirmera l'illégalité du refus de visa à ce film… en 1975 !

La "censure actuelle" :

Cette censure nait le plus souvent de cette "faschosphère cachée" que tu a citée : ce ne sont pas principalement des hommes politiques qui déclenchent ces censures, ce sont désormais des individus lambda qui trouvent un écho à leur élucubrations dans ces réseaux qui ne sont sociaux que dans leur nom ! Ce ne sont plus non plus des intellectuels car, la plupart du temps, ils sont plus soucieux (marketing obligeant) de leur image que de leur affirmations ou textes... ou parfois de leur égo ou de leurs fantasmes...

La censure "politique" existe toujours mais de manière détournée via les journalistes ou les "faiseurs de pensée" qui instillent ces idées dans le monde des penseurs (?) reconnus qui ne font que reprendre ce qui apparaît dans ces réseaux. Dans certains cas, ces réseaux peuvent permettre de contourner la censure "à l'ancienne" mais peuvent aussi produire souvent des informations qui sont elles-mêmes bidonnées ou, pire, non vérifiées... et reprises de plus en plus par les médias.  Certains parlent d'ailleurs de cette évolution comme L’Explosion du journalisme (Ignacio Ramonet.)

L'action juridique face à la censure est devenue quasiment inutile car comment imposer des retraits de textes ou d'avis sur ces réseaux qui, internationaux, échappent la plupart du temps aux Lois et règlements nationaux ?

...

Dernière modification par Minédipiù (20/12/17 18:25)






Bandéra véchja, ònòre di capitanu...
(Drapeau vieux, honneur de capitaine.)

Hors ligne

 

#5 21/12/17 11:16

vpl
Modérateur
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 18797

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Dites, les gars, les rézosocios, les mecs planqués derrière leur clavier, c'est par exemple aussi ici ! C'est tout le monde en fait, et c'est parce qu'une polémique nait sur twitter ou  autre qu'on ne peut pas dire aux casse-couilles : on s'en fout de votre avis à la con.
Il y a le plus souvent un effet d'emballement, mais il peut être contré, et les décisions effectives se prennent dans la vraie vie, par de vrais dirigeants.

Concernant Tex, si la direction de France télévision ne lui demandait pas depuis un moment de calmer un peu sur l'humour macho, elle n'aurait pas saisi au vol cette opportunité de s'en débarrasser.

Ceci dit on trouve sur internet au moins autant de bêtise et de racisme que de politiquement correct coincé du cul.

Donc les rézosocios c'est pas une masse informe et homogène, c'est l'émanation (ok parfois un peu honteuse et libérée par l'anonymat) de la population. La même population qui lors des élections prend aussi assez souvent des décisions à la con en votant pour tel ou tel crétin néfaste.

Et puis les rézosocios, les forums, les commentaires sur internet, on y trouve des connards, mais aussi des types bien, des message lumineux, des trucs qui font du bien, et c'est à tout le monde de lutter contre les uns et de mettre en avant les autres.

Hors ligne

 

#6 21/12/17 18:10

Tchimbé Red
Membre
Lieu: Bords de Durance...
Inscrit le: 10/12/10
Messages: 4362

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Perso, quand je vois qui fréquente les rézos (les starlettes, les Présidents des US et de la Pologne, les politiques de tout poil dont la pensée arrive à se résumer à 12 caractères, les quidams qui montrent les photos de l'anniversaire du chien...) et les contenus ahurissants de buzzs ou pseudo-buzzs, j'ai surtout envie d'une chose: NE PAS AVOIR A TRIER. Pas de temps, ni d'énergie à dépenser à cette immense besogne.
Donc j'y vais pas. Je me consacre au forum FCG. Et en matière de tri, ça suffit déjà à mon temps disponible !

Mais pour revenir au sujet, c'est vrai que la tyrannie collective de la bien-pensance sous toutes ses formes a trouvé là la possibilité d'une expression sans bornes. La tyrannie de la connerie, aussi. Et celle de l'intelligence, mais c'est + rare. Alors que ceux qui s'y frottent s'y piquent, tant pis pour eux. Reste qu'on a encore individuellement  le choix d'y participer, ou pas. Et c'est heureux !






Des règles simples pour être efficaces: "Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et on verra bien si on a des couilles !" ... "Isole toi si tu veux, mais jamais seul." ...

Hors ligne

 

#7 21/12/17 18:40

Minédipiù
Membre
Lieu: Pas loin...
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 3319
Site web

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Tchimbé Red a écrit:

Reste qu'on a encore individuellement  le choix d'y participer, ou pas. Et c'est heureux !

Tu oublies le nombre de plus en plus important de sites a priori utiles ou intéressants que l'on ne peut fréquenter qu'en y entrant par son "compte" sur Facebook, Twitter, Google+ (ou linkedin) !






Bandéra véchja, ònòre di capitanu...
(Drapeau vieux, honneur de capitaine.)

Hors ligne

 

#8 21/12/17 20:39

Tchimbé Red
Membre
Lieu: Bords de Durance...
Inscrit le: 10/12/10
Messages: 4362

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Jamais eu ce genre de pb, Miné. en général, avec une adresse simple de messagerie, ça passe. Maintenant, pas sûr qu'on fréquente les mêmes sites...






Des règles simples pour être efficaces: "Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et on verra bien si on a des couilles !" ... "Isole toi si tu veux, mais jamais seul." ...

Hors ligne

 

#9 30/12/17 11:53

Brin d'osier
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 5744

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

J'adore twitter, c'est une formidable mine d'informations et de culture, à condition de savoir choisir les personnes que l'on suit et que l'on vérifie ce que l'on y trouve avant de retwitter ou de commenter.

Le plus gênant dans les réseaux sociaux, de mon point de vue, ce sont surtout les informations qui y sont récoltées sur nous-mêmes à notre insu. Il existe des alternatives mais encore un peu confidentielles.

En ce qui me concerne, j'ai une pratique très peu narcissique de facebook, je m'en sers essentiellement pour militer et passer des infos économiques, sociales ou politiques avec de temps en temps des trucs un peu plus léger pour respirer un peu. Quelque soit le sujet, une règle que je m'impose aussi à moi-même, pas d'invectives personnelles vis à vis des participants, sinon je vire les personnes même s'il s'agit de membres de ma famille. Je sais très bien la contradiction qu'il y a entre  mes idées et l'utilisation de facebook mais j'accepte (pardonnez cette cuistrerie) cette dissonance cognitive.

Pour le reste, je ne suis pas du tout surpris par les horreurs qu'on peut lire, j'entends les mêmes choses au café ou dans d'autres lieux publics depuis des années. En revanche, je pense que chacun doit maîtriser l'impulsivité parce que ça c'est vraiment très spécifique à l'outil.

Pour ce qui concerne la blackface, voici un noir grimé en blanc, personnellement je déteste absolument:



J'ai cherché des blackfaces de Coluche et Desproges, je n'en ai pas trouvées.






Ce que l'on appelle les droits inaliénables et sacrés de l'homme semblent n'être plus invocables au moment très précis où il n'est plus possible de les caractériser comme des droits des citoyens d'un État. (Giorgio Agamben. Homo Sacer: le pouvoir souverain et la vie nue. 1997)

Hors ligne

 

#10 03/01/18 13:29

Cham
Membre
Inscrit le: 22/01/17
Messages: 51

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Népomucène a écrit:

S'ils vivaient encore, ils seraient lynchés par les apôtres du politiquement correct et les lobbyistes communautaristes : le sketch de Coluche sur le viol de Monique et celui sur les Juifs de Desproges leur vaudraient un déferlement de haine.

Heureusement il reste Dieudonné !

Hors ligne

 

#11 03/01/18 13:35

Cham
Membre
Inscrit le: 22/01/17
Messages: 51

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Cham a écrit:

Népomucène a écrit:

S'ils vivaient encore, ils seraient lynchés par les apôtres du politiquement correct et les lobbyistes communautaristes : le sketch de Coluche sur le viol de Monique et celui sur les Juifs de Desproges leur vaudraient un déferlement de haine.

Heureusement il reste Dieudonné !

malgré le lynchage politico médiatique

Hors ligne

 

#12 04/01/18 22:07

Laurent
Membre
Lieu: Ardèche méridionale
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 1829

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Cham a écrit:

Népomucène a écrit:

S'ils vivaient encore, ils seraient lynchés par les apôtres du politiquement correct et les lobbyistes communautaristes : le sketch de Coluche sur le viol de Monique et celui sur les Juifs de Desproges leur vaudraient un déferlement de haine.

Heureusement il reste Dieudonné !

C'est une plaisanterie j'espère !!! Dieudonné ??? Le facho ? Le pote à Soral et aux négationnistes de tous bords, qui sous prétexte d'"humour" déverse sa bile à longueur de temps ? Le fraudeur fiscal qui s'est déclaré insolvable pour faire payer ses amendes par ses gogos d'admirateurs ? Celui qui copine avec Le Pen ?

Si Dieudonné et "celui qui reste", le monde est mort et enterré ! Quel bel exemple...

Hors ligne

 

#13 05/01/18 06:53

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2694

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Laurent a écrit:

Cham a écrit:

Népomucène a écrit:

S'ils vivaient encore, ils seraient lynchés par les apôtres du politiquement correct et les lobbyistes communautaristes : le sketch de Coluche sur le viol de Monique et celui sur les Juifs de Desproges leur vaudraient un déferlement de haine.

Heureusement il reste Dieudonné !

C'est une plaisanterie j'espère !!! Dieudonné ??? Le facho ? Le pote à Soral et aux négationnistes de tous bords, qui sous prétexte d'"humour" déverse sa bile à longueur de temps ? Le fraudeur fiscal qui s'est déclaré insolvable pour faire payer ses amendes par ses gogos d'admirateurs ? Celui qui copine avec Le Pen ?

Si Dieudonné et "celui qui reste", le monde est mort et enterré ! Quel bel exemple...

Laurent , je crois que tu viens de découvrir cham..






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#14 05/01/18 13:00

Laurent
Membre
Lieu: Ardèche méridionale
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 1829

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

theys a écrit:

Laurent , je crois que tu viens de découvrir cham..

Effectivement... Je ne le connaissais pas. Ceci dit, ça m'allait très bien je crois. M'enfin il faut de tout pour faire un monde... Ou pas !

Hors ligne

 

#15 05/01/18 19:05

Cham
Membre
Inscrit le: 22/01/17
Messages: 51

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Laurent a écrit:

Cham a écrit:

Népomucène a écrit:

S'ils vivaient encore, ils seraient lynchés par les apôtres du politiquement correct et les lobbyistes communautaristes : le sketch de Coluche sur le viol de Monique et celui sur les Juifs de Desproges leur vaudraient un déferlement de haine.

Heureusement il reste Dieudonné !

C'est une plaisanterie j'espère !!! Dieudonné ??? Le facho ? Le pote à Soral et aux négationnistes de tous bords, qui sous prétexte d'"humour" déverse sa bile à longueur de temps ? Le fraudeur fiscal qui s'est déclaré insolvable pour faire payer ses amendes par ses gogos d'admirateurs ? Celui qui copine avec Le Pen ?

Si Dieudonné et "celui qui reste", le monde est mort et enterré ! Quel bel exemple...

Sans aucune promotion, Dieudonné fait salle comble dans toute la France ( 8000 personnes à Marseille ) ! On ne peut pas en dire autant des petites marionnettes médiatiques.

Hors ligne

 

#16 06/01/18 08:50

vpl
Modérateur
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 18797

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Et ?
C'est un concours de quéquette sur le rendement financier en fonction du soutien médiatique ?

Hors ligne

 

#17 07/01/18 13:17

Cham
Membre
Inscrit le: 22/01/17
Messages: 51

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

vpl a écrit:

Et ?
C'est un concours de quéquette sur le rendement financier en fonction du soutien médiatique ?

Tu voulais dire " un concours de quenelles " ?

Hors ligne

 

#18 08/01/18 20:13

Nyco38
Membre
Inscrit le: 01/09/13
Messages: 1923

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

La censure est aussi ici les mecs je n'ai pas oublié les vacheries que j'ai dû subir car je ne suivait pas la pensée d'extrème gauche de certain. ma signature porte encore les stigmates d'une menace de mort d'ailleurs! les excuses je les attends encore...

Dernière modification par Nyco38 (08/01/18 20:14)






Dom: "si un jour, on doit prendre les armes parce que de pauvres mecs comme toi sont incapables de voir plus loin que le bout de leur nez, je les prendrai et je suis persuadée que dans les mecs en face, il y aura toi et j'appuierai sur la gâchette sans hésitation"

En ligne

 

#19 10/01/18 08:04

Cham
Membre
Inscrit le: 22/01/17
Messages: 51

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Nyco38 a écrit:

La censure est aussi ici les mecs je n'ai pas oublié les vacheries que j'ai dû subir car je ne suivait pas la pensée d'extrème gauche de certain. ma signature porte encore les stigmates d'une menace de mort d'ailleurs! les excuses je les attends encore...

C'est vrai, l'entre soi et la bien-pensance fonctionnent très bien dans ce forum. T'as eu beaucoup de soutient...

Hors ligne

 

#20 12/01/18 17:23

Brin d'osier
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 5744

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Nyco38 a écrit:

La censure est aussi ici les mecs je n'ai pas oublié les vacheries que j'ai dû subir car je ne suivait pas la pensée d'extrème gauche de certain. ma signature porte encore les stigmates d'une menace de mort d'ailleurs! les excuses je les attends encore...

Vacheries et censure ça n'a rien à voir.






Ce que l'on appelle les droits inaliénables et sacrés de l'homme semblent n'être plus invocables au moment très précis où il n'est plus possible de les caractériser comme des droits des citoyens d'un État. (Giorgio Agamben. Homo Sacer: le pouvoir souverain et la vie nue. 1997)

Hors ligne

 

#21 13/01/18 22:38

Nyco38
Membre
Inscrit le: 01/09/13
Messages: 1923

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Brin d'osier a écrit:

Nyco38 a écrit:

La censure est aussi ici les mecs je n'ai pas oublié les vacheries que j'ai dû subir car je ne suivait pas la pensée d'extrème gauche de certain. ma signature porte encore les stigmates d'une menace de mort d'ailleurs! les excuses je les attends encore...

Vacheries et censure ça n'a rien à voir.

Bien sur que si, on cherche à faire taire à tourner en ridicule quelqu'un, à lui envoyer des mp menaçant afin de le ffaire taire désolé pour moi c'est une forme de censure. mais bon pour les pro gourvernement vénézuellien on ne peut pas s'attendre à ce que ceux-ci reconnaissent leur méfaits!






Dom: "si un jour, on doit prendre les armes parce que de pauvres mecs comme toi sont incapables de voir plus loin que le bout de leur nez, je les prendrai et je suis persuadée que dans les mecs en face, il y aura toi et j'appuierai sur la gâchette sans hésitation"

En ligne

 

#22 14/01/18 00:39

Brin d'osier
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 5744

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Nyco38 a écrit:

Brin d'osier a écrit:

Nyco38 a écrit:

La censure est aussi ici les mecs je n'ai pas oublié les vacheries que j'ai dû subir car je ne suivait pas la pensée d'extrème gauche de certain. ma signature porte encore les stigmates d'une menace de mort d'ailleurs! les excuses je les attends encore...

Vacheries et censure ça n'a rien à voir.

Bien sur que si, on cherche à faire taire à tourner en ridicule quelqu'un, à lui envoyer des mp menaçant afin de le ffaire taire désolé pour moi c'est une forme de censure. mais bon pour les pro gourvernement vénézuellien on ne peut pas s'attendre à ce que ceux-ci reconnaissent leur méfaits!

J'avais perdu l'habitude...






Ce que l'on appelle les droits inaliénables et sacrés de l'homme semblent n'être plus invocables au moment très précis où il n'est plus possible de les caractériser comme des droits des citoyens d'un État. (Giorgio Agamben. Homo Sacer: le pouvoir souverain et la vie nue. 1997)

Hors ligne

 

#23 16/01/18 13:46

gudule
Membre
Inscrit le: 18/09/12
Messages: 1874

Re: Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Sauf ton respect Louis, "On ne peut plus rien dire" est une phrase super pratique pour éviter de réfléchir.

Réfléchir au fait que les gens qui jusqu'ici ne pouvait que la fermer lorsqu'ils se sentaient insultés par une blague pourrie les concernant, peuvent maintenant l'ouvrir et trouvent de l'écho chez celles et ceux qui se sentent insultés également, et que tout ça a dorénavant de l'impact.

Les moeurs évoluent en fonction de l'avis des dominés (qui sont parfois des victimes) et c'est tant mieux.

Maintenant on SAIT que mettre la main au cul d'une femme qui n'a rien demandé est une agression sexuelle. Avant on faisait semblant de ne pas le savoir.

Maintenant on SAIT que considérer la couleur de la peau comme un déguisement peut-être insultant pour beaucoup de nos concitoyens, d'autant plus qu'on peut se déguiser en Harlem globe trotter sans se colorer la peau. Avant on croyait que c'était anodin puisque la représentation dominante du non blanc dans l'hexagone était dictée par l'histoire coloniale : sauvage / exotique / sous-développé / ultra-marin...

Evidemment, ça ne se fera pas sans quelques excès, mais ça se fera, évidemment les limites de la transgression devront évoluer, ça mettra mal à l'aise certains humoristes ou prétendus tels, mais les standards dominants bougent et c'est tant mieux.






Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer.

Hors ligne

 
  • Accueil
  •  » La buvette
  •  » Les réseaux sociaux, la nouvelle plaie de la société.

Pied de page des forums

Actuellement 63 personnes connectées