Forum FCG

Bienvenue sur le forum des supporters du FCG

Vous n'êtes pas identifié.

#1 12/09/21 22:58

fred
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 20000

rubrique Fred et midol

bonjour les ami(e)s ,


Avec un brin de réussite


Au moment de la reprise de volée de Régis Montagne, qui s’est pris subitement pour Lionel Messi, suivi d’un en-avant bienfaiteur de l’arrière agenais, le public a senti qu’une bonne âme était du côté du FCG. D’autant plus qu’un autre coup du destin avait bien aidé la frappe de Corentin Glénat de plus de 50 m, excusez du peu ! quelques minutes auparavant lorsque le ballon frappa deux fois les montants des poteaux pour terminer sa course au milieu des perches. La chance était du côté des Grenoblois ce jeudi soir dans les derniers instants d’une rencontre qui n’avait pas encore livré son verdict. Cependant, la chance ne sourit qu’aux audacieux, selon le dicton. Or, en ayant revu longuement le match, c’est clairement Grenoble qui a eu l’initiative le plus souvent durant les 80 minutes sauf, dans les cinq dernières minutes de la première mi-temps. Finalement, ce sont les Grenoblois qui ont osé le plus, qui ont eu le plus d’audace et, qui ont eu le coup de pouce pour le gain du match sans que cela soit immérité, bien au contraire.

Face à un adversaire qui n’a plus gagné de match en compétition officielle depuis 19 mois, Grenoble savait qu’Agen n’allait pas venir l’esprit tranquille sans la pression de résultat. En perte de confiance mais pas d’envie, les Haut-Garonnais sont à la recherche d’une victoire qui finira bien par arriver, et quel que soit l’adversaire. Le rugby agenais, qui donne la part belle au jeu de mouvement avec beaucoup de passes, est très spectaculaire. Lors de leur dernière venue au Stades des Alpes, en mai 2019, les Agenais en avaient fait la démonstration remportant le match 29 à 11, et du même coup, condamnant Grenoble vers l’access match alors qu’eux, ils assuraient leur maintien en Top 14. C’était bien sûr un autre contexte, rien à voir avec un match de Pro D2 de la phase régulière d’aujourd’hui.

Durant la première mi-temps, Grenoble a eu la possession du ballon et l’occupation mais a manqué de réalisme. Sur les 4 actions franches, une seule a permis à Karim Qadiri d’aller dans l’en-but. Vers la vingtième minute, Steeve Blanc-Mappaz arrive à prendre l’intervalle à l’aide d’une course croisée, fixe et donne dans le bon timing à Mathis Sarragalet. On croit alors au deuxième essai. Hélas, Mathis est stoppé à rien de la ligne. Il avait sur sa droite Ange Capuozzo ou Éric Escande sur sa gauche, mais, surtout, une décision à prendre en une fraction de seconde après avoir reçu le ballon, ce qui aurait pu donner une avance confortable (15 à 3). Quelques minutes après, une autre occasion avortera après une pénaltouche à 10 m de la ligne. Le ballon est lancé au-delà des 15 m, il n’y a plus de ligne de hors-jeu, un défenseur agenais s’infiltre dans le maul et stoppe l’action. Agen n’a eu qu’une seule occasion à 5 m de la ligne grenobloise et marque un essai par l’intermédiaire de leur troisième ligne centre. Il faut dire, qu’en empêchant Marnus Schoeman (retenu par le maillot) de défendre, cela a facilité grandement l’action agenaise d’aller au bout. On pourrait dire que cela compense la passe en-avant de Mathis à Karim sur le premier essai Rouge et Bleu.

Le scénario de la deuxième mi-temps aura été à l’image du premier acte : Grenoble qui domine, qui se procure des occasions, mais qui se montre peu efficace à l’approche de la ligne en perdant les ballons, ce qui maintient les Agenais dans le bonus défensif. Arnaud Héguy a pointé du doigt ce secteur dans les commentaires d’après-match : « il y a secteur au niveau des pertes de balles, il y a un manque de maîtrise, ce n’est pas l’adversaire, c’est nous, c’est la technique, peut-être de la concentration… la réalisation technique n’est pas bonne. » Et pourtant, que de ballons volés (4 !) aux Agenais par l’alignement grenoblois lors de la seconde période, ce qui a coupé court à toutes velléités de leur part.

Finalement, Grenoble s’impose, certes dans la douleur, mais c’est bien l’essentiel comme l’a souligné l’entraîneur des avants : « La satisfaction est très grande, il y aura plusieurs matchs comme cela dans la saison et, des matchs comme cela, il faut les gagner, l’équipe a su trouver le caractère pour aller chercher cette victoire, aujourd’hui, la victoire est importante pour la tête, et surtout l’aspect psychologique … Pour nous, c’est important de lancer cette saison à domicile »

Pour les statistiques :

13 pénalités, c’est beaucoup trop.

En mêlée : 12, 2 pénalisées et un bras cassé (75 % de réussite), mais on domine les trois dernières. On récupère une pénalité qui fait passer le score à 17-13 sur introduction agenaise. Et sur la toute dernière mêlée, Grenoble maîtrise sa mêlée.

En touche : 12 lancers : 3 échecs (un ballon perdu, un qui lobe le sauteur, un pas droit) (75% de réussite) mais 6 ballons volés à l’adversaire !

La semaine prochaine, le déplacement ne sera pas une partie de plaisir. Ce sera du combat, du combat et encore du combat. Pour Arnaud Héguy : « On sait que pour le déplacement à Aurillac, ce n’est jamais simple, on sait que ça va être beaucoup de combat, beaucoup de jeu direct, du jeu d’avants, cela va être très important de répondre présent ». L’année passée, l’équipe avait été punie devant (archi dominé en mêlée) et avait perdu 26 à 13.

midol

les étoiles

3 Escande
2: Mappaz, Schoeman, Ruaud
1: Sarragalet, Capuozzo, Martel, Fusier


"Le FCG dans la douleur" par NZ

Le journaliste pointe du doigt les difficultés rencontrées par le FCG pour vaincre les Agenais et reprend les propos d'Arnaud Héguy. Il dit aussi que ce match n'a pas vraiment atteint des sommets.

Dernière modification par fred (13/09/21 19:14)

Hors ligne

 

#2 13/09/21 08:06

Tribunef
Membre
Inscrit le: 31/12/19
Messages: 90

Re: rubrique Fred et midol

Merci Fred

Hors ligne

 

#3 13/09/21 09:04

rillette
Membre
Inscrit le: 07/12/07
Messages: 1657

Re: rubrique Fred et midol

Merci Fred.
Ce week end en regardant les rencontres du Top 14, comme Racing-La Rochelle ou bien Toulouse-Toulon, je croyais voir jouer notre FCG... Une équipe qui attaque de tous les côtés, qui remonte le ballon à la main jusque dans les 5 m adverses et qui soit se fait contrer, soit revient dans son camp à cause d'une pénalité...
C'est fatiguant et quelque part désespérant de voir ces équipes de haut de tableau attendre et se nourrir des fautes de l'adverse.
Je me mets à la place des supporters et des joueurs de La Rochelle et de Toulon, car pour nous le match contre Oyo a été de la même trempe.

Hors ligne

 

#4 13/09/21 10:20

hans
Membre
Inscrit le: 25/07/07
Messages: 9398

Re: rubrique Fred et midol

+1 fred

Hors ligne

 

#5 13/09/21 10:32

N° Se7en
Membre
Inscrit le: 15/09/16
Messages: 8019

Re: rubrique Fred et midol

Produire du jeu, c'est très bien. Et si les attaques se terminent dans l'en-but adverse, c'est encore mieux. Se nourrir des fautes de son adversaire, ça fait aussi partie du jeu. Et ce n'est pas propre aux seules équipes du haut de tableau.

Le Racing (2 essais) et Toulouse (6 essais) ne se sont pas contentés d'attendre les fautes de La Rochelle (1 essai) et de Toulon (1 essai). Ils se sont aussi montrés plus efficaces pour conclure leurs actions. L'indiscipline coûte souvent très cher. 

Pour exemple, Grenoble - Perpignan (2018-2019) : 3 essais pour l'USAP (2 transformations, 1 pénalité), 1 seul essai pour le FCG, 8 pénalités de Germain et 1 transformation... De là à dire que le FCG s'était contenté d'attendre les fautes de l'USAP pour gagner...

Dernière modification par N° Se7en (13/09/21 11:20)






You 'll Never Walk Alone

Hors ligne

 

#6 13/09/21 11:47

Stefman
Membre
Lieu: 60
Inscrit le: 21/04/12
Messages: 15017

Re: rubrique Fred et midol

fred a écrit:

L’année passée, l’équipe avait été punie devant (archi dominé en mêlée) et avait perdu 26 à 13.

On avait démarré avec Neparidze - Bouchet - Kaikatsishvili pour finir avec Rey - Rossi - Montagne.
A droite c'est possible qu'on retrouve les mêmes pour une revanche...






"Un joueur phare, c'est quelqu'un qui est là pour éclairer, pas pour éblouir." Jean-Pierre Elissalde

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Actuellement 95 personnes connectées