Forum FCG

Bienvenue sur le forum des supporters du FCG

Vous n'êtes pas identifié.

#1 25/07/21 12:17

leking
Membre
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 522

Saga-Grenoble source midol

Arrières > Après un exercice 2021-2022 remarquable qui l’a vu terminer meilleur marqueur de Pro D2, cette saison doit être celle de la confirmation pour l’électrique Ange Capuozzo, qui se présentera évidemment sur la ligne de départ dans le costume de titulaire. Attention toutefois à la concurrence puisque Jonathan Bousquet, énormément perturbé par les blessures l’an dernier, souhaitera montrer son meilleur visage et présente en sa faveur l’argument de la régularité dans les tirs au but. Enfin, le club attend beaucoup de Fabien Guillemin, petit frère de Bastien, aux qualités athlétiques reconnues.

Ailiers > Les redoutables Fidjiens Benito Masilevu et Timoci Nagusa ne sont plus à présenter, le staff attendant d’autant plus de ce dernier que son impact sur le groupe fut réel la saison dernière, malgré une arrivée retardée. Mais ceux-ci seront sévèrement concurrencés par le longiligne Karim Qadiri, qui s’est imposé comme titulaire malgré un début de saison difficile, et l’éternel Lucas Dupont qui souhaitera définitivement oublier une saison de toutes les galères. Enfin, il faudra compter sur la jeunesse de Wilfried Hulleu (petit frère de Nathanaël, aux qualités d’explosivité indéniables) et du très rapide Tom Sposito, qui auront l’occasion de montrer l’étendue de leur talent à un moment ou un autre de la saison.

Centres > Après les départs à l’intersaison des « tanks » Tupuola et Taufa, le style offensif du FCG devrait évoluer avec les arrivées de deux joueurs dans le profil de « cinq-huitièmes  » que sont le Puma Bautista Ezcurra (lire ci-dessous) et l’ex-Bayonnais Romain Barthélémy. À leurs côtés pour occuper le rôle de deuxième centre, la concurrence sera rude entre deux anciens internationaux U20, à savoir le champion du monde 2018 Adrien Séguret et le puncheur Romain Fusier.

Ouvreurs > La fin de saison dernière fut celle de Corentin Glénat, installé à l’ouverture aux dépens d’Enzo Selponi et qui a enfin pris conscience de ses moyens, à défaut de trouver la régularité qui lui manque encore pour s’imposer définitivement. C’est pourquoi le club a cru bon de recruter une valeur sûre de la division en la personne de Thomas Fortunel, qui n’a pas réussi à franchir la marche du Top 14 en deux saisons à Castres. Il faudra également compter sur Romain Trouilloud qui, s’il a beaucoup évolué au centre la saison dernière, demeure un ouvreur de formation et surtout un buteur fiable, denrée rare au sein de l’effectif alpin.

Demis de mêlée > On prend les mêmes, (ou presque, puisqu’il faut prendre en considération le départ de Théo Nanette) et on recommence… Comme la saison dernière, Eric Escande semble faire figure de favori pour la place de titulaire mais devra se méfier de la concurrence de Jérémy Valençot, redoutable défenseur toujours précieux dans les matchs au couteau à l’extérieur, et le tout jeune Florian Zupan qui brille par sa vivacité et sa capacité à accélérer le jeu, mais devra grandir dans sa gestion stratégique des matchs.

Numéros 8 > Le vide laissé par Deon Fourie est immense, qu’il faudra bien combler… Prêté par Vannes à Mont-de-Marsan la saison dernière, Pio Muarua semble avoir les épaules assez larges pour s’acquitter de la tâche, dans un registre de perce-muraille qui faisait défaut à l’effectif la saison dernière. Toutefois, il faudra compter sur deux autres clients pour occuper le centre de la troisième ligne : Tanginoa Halaifonua qui a fait plus que dépanner en troisième voire en deuxième ligne l’an dernier mais compte bien retrouver son poste fétiche, et enfin Julien Ruaud qui a connu une acclimatation difficile, la faute à de nombreuses blessures.

Troisième ligne aile > Le numéro 7 se disputera entre Steeve Blanc-Mappaz, propulsé capitaine en cours de saison dernière, et son prédécesseur Clément Ancely. Quant au poste de numéro 6, il semble taillé sur mesure pour le Sud-Africain Marnus Schoeman, dont le gabarit et le profil collent pratiquement trait pour trait à celui de Deon Fourie. Reste que le guerrier Thibaut Martel ne compte pas se laisser passer devant sans combattre, tandis que les jeunes Arthur Christienne et Victor Guillaumond (déjà aperçus l’an dernier) chercheront à grappiller du temps de jeu. Toujours exemplaire, Antonin Berruyer attend quant à lui le feu vert du corps médical pour reprendre la compétition.

Deuxième ligne > Il s’agit du poste qui a connu le plus de renouvellements à l’intersaison, avec les départs de Fifita, Ostreikov, Gayraud et Demotte. Pour combler la perte pas forcément prévue du premier nommé, les dirigeants alpins ont déniché dans l’urgence Levi Douglas, un joueur dont le profil semble correspondre, mais qui devra travailler physiquement. Toutefois le club misera en premier lieu sur le Sud-Africain Jan Uys, ainsi que sur le jeune Adrien Vigne, qui débarque de Nationale en provenance de Tarbers et aura tout à gagner. Le « poste 4  » se partagera entre le seul « survivant  » (et principale satisfaction du recrutement) de l’an dernier, à savoir le Portugais José Madeira, et la recrue Thomas Lainault qui arrive de Rouen. Tous deux seront concurrencés par le jeune Lucas Di Salvatore, convaincant avec les espoirs lors du précédent exercice.

Piliers > Trois nouvelles recrues vont devoir trouver leur place, la faute entre autres au départ de dernière minute de Jérôme Rey pour Lyon, à des postes dont on peut estimer en caricaturant à peine qu’ils se partageront d’une jeunesse aux dents longues et de valeurs sûres géorgiennes. En effet, pour le rôle de pilier gauche, ce sont bien les Géorgiens Zurabi Zhvania et Luka Goginava qui font figure de titulaires potentiels, que les jeunes Eli Eglaine (aux énormes moyens physiques) et Zack Gauthier (particulièrement explosif) chercheront à déboulonner, lesquels partent avec quelques crans d’avance sur Pierre Strippoli. Quant au crucial rôle de numéro 3, il semble destiné à osciller sur le papier entre Ilia Kaikatsishvili et l’énorme Tongien venu de Bayonne Toma’akino Taufa, sans oublier Régis Montagne, qui devra confirmer sa belle progression.

Talonneurs > Le taulier du poste s’appelle bien évidemment Jean-Charles Orioli, qui a réglé toute concurrence la saison dernière après son arrivée comme joker médical. Dans l’ombre de l’ex-champion d’Europe avec le RCT, les jeunes Lilian Rossi et Mathis Sarragallet vont gagner en temps de jeu tandis que l’espoir Yanis Gimenez tentera de mettre le nez à la fenêtre.






on vien on gagne et on s en va............

Hors ligne

 

#2 25/07/21 19:29

Man3805
Membre
Inscrit le: 05/06/20
Messages: 94

Re: Saga-Grenoble source midol

A cette lecture on ne peut qu'être optimiste... notamment pour les lignes arrières ou on semble bien fourni en quantité ET qualité... mais ce n'est que sur le papier... hâte de voir ce que cela va donner sur le pré... Nadau semble la personne idoine pour manager les lignes arrières et je veux croire que notre entraineur des avants saura être aussi pro qu'il l'était quand il jouait...

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Actuellement 110 personnes connectées