Forum FCG

Bienvenue sur le forum des supporters du FCG

Vous n'êtes pas identifié.

#1 30/06/20 11:34

Rupeni
Membre
Inscrit le: 04/06/18
Messages: 382

Interview Philippe Spanghero

https://sport24.lefigaro.fr/rugby/actua … 1593471103

Je vous partage cette interview que j'ai trouvé très intéressante et limpide sur l'économie du rugby français.

Le FCG n'est pas mentionné, mais beaucoup de problématiques évoquées nous concernent directement. Je pense surtout aux transferts, ou vente de joueurs. Cela pourrait (grâce au système JIFF) nous faire gagner beaucoup d'argent à l'avenir si club prend le pli tout de suite.

Hors ligne

 

#2 30/06/20 14:02

pierre
Membre
Inscrit le: 15/01/15
Messages: 1143

Re: Interview Philippe Spanghero

C'est effectivement tres interessant mais comme en foot la valeur de transfert des joueurs dépénd de leur notoriété , et ce genre de joueurs  on en a pas à Grenoble étant donné que ce sont des jeunes en devenir . Dans l'article Il n'est pas fait mention de la formation et de la plus  vvalue que cela peut apporter et d'ailleurs le mot jiff n'apparait jamais .Les joueurs ont de valeur s'il sont connus et donc je ne pense pas que ça ait beaucoup de rapport avec notre situation présente. Par contre on peut esperer (?) que nos sponsors actuels soient moins impactés par la crise économique que dans d'autres clubs

Dernière modification par pierre (30/06/20 14:03)

Hors ligne

 

#3 30/06/20 14:34

vpl
Modérateur
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 22498

Re: Interview Philippe Spanghero

J'avais lu qu'en foot le système permet au club formateur permet de recevoir une partie du transfert, même quand ça se passe des années plus tard entre 2 gros clubs, à partir du moment ou un club étranger est concerné.
Ça causait par exemple de Giroud qui pouvait encore rapporter de l'argent au GF38
https://www.grenoblefoot.info/olivier-g … f38/29464/

Maintenant, c'est bien beau, mais si ça devient hors de prix de se fournir chez les clubs "moyens", les gros clubs vont mettre le paquet sur les centres de formation, et on arrivera moins à attirer des jeunes à potentiel, et ça ne changera pas grand chose sur l'écart de ressources entre nous et les gros budgets français.

Hors ligne

 

#4 30/06/20 15:10

Stefman
Membre
Lieu: 60
Inscrit le: 21/04/12
Messages: 14513

Re: Interview Philippe Spanghero

Très intéressant et très réaliste et conscient de la situation.

Je retiendrai surtout la dernière phrase :"Le problème c’est que, dès le départ, ce n’était pas les justes salaires. Le rugby vivait complètement au-dessus des moyens."

A notre niveau, il faudrait que le système revoit à la hausse les indemnités de formation et le prix de rachat des années de contrat.
Mais la déviance sera la même qu'au foot, des contrats longue durée de plus en plus jeune. AU rugby, les premiers contrat pro, c'est entre 20 et22 ans, au foot c'est 16/18 ans ! Sauf qu'un bon joueur de rugby à 16 ans, ne l'est plus forcement à 20 !






"Un joueur phare, c'est quelqu'un qui est là pour éclairer, pas pour éblouir." Jean-Pierre Elissalde

Hors ligne

 

#5 30/06/20 16:03

vacherin
Membre
Inscrit le: 04/03/12
Messages: 7218

Re: Interview Philippe Spanghero

En foot, ça démarre même à 13 ans...
En rugby, c'est forcément différent, car un jeune de 13 ans très bon en rugby ne le sera pas forcément à 18 ans et vice-versa car le physique, la croissance (musculaire et autre) jouent beaucoup plus en rugby qu'en foot.
Mais oui, comme le dit vpl, un système d'indemnités de formation "à long terme" sur le transfert d'un joueur formé dans un club pourrait être un début de solution.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Actuellement 32 personnes connectées