Forum FCG

Bienvenue sur le forum des supporters du FCG

Vous n'êtes pas identifié.

#1 10/08/18 10:32

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

c dans l'air

C dans l'air , hier au soir a  choisi  Grenoble  pour illustrer son émission sur la délinquance .
Yves Thréard ( dont j'ai appris qu'il avait débuté au DL) a rappeler  le contexte et l'historique des l'évolution de la délinquance à Grenoble :
à savoir une  ville frontalière , carrefour géographique important , ayant connu une période post seconde guerre mondiale- milieu des années 70 , régentée par le milieu Italo- Grenoblois , relayé ensuite pour un temps par le milieu Corse , lui même remplacé dernièrement par le milieu Franco- Magrhébin.

Avec à chaque passage de relais , guerre des gangs et règlements de comptes , pour occuper les marchés essentiellement de la drogue et de la prostitution.

Il a souligné donc cette malheureuse "spécificité" Grenobloise ,  d'une truanderie hyperactive , avec son pendant , l'émergence de "grands Flics" tel Ange Mancini.

Il a été rappelé les chiffres de l'augmentation des crimes et délits , à Grenoble , de +63% , pondérés par une magistrate , qui à signalé une baisse notable  au niveau national cette fois , des crimes de sang , pour une augmentation des incivilités, délits  et agressions  , augmentation  propre à faire croître la perception d'insécurité dans la population nationale et Grenobloise .

Tous ont bien souligné combien , en ces jours où à Grenoble on déplore les  drames que l'ont sait  , il était difficile de relativiser avec les chiffres donnés ci dessus , au vue de la souffrance des familles des victimes .

Pour en finir avec la spécificité Grenoblois , Yves Thréard  à "tacler sechement Monsieiur Piolle ( ça Zouzou , tu pourras te le repasser en boucle) et il a été relevé enfin  le refus du gouvernement à manu de la candidature de l'agglomération à la PSQ.

Le reste du débat a davantage porté sur la délinquance au niveau du pays , et je vous conseille de le retrouver sur le replay de la cinq , en attendant que je trouve le lien de l'émission .






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#2 10/08/18 11:25

zouzou
Clarinaute
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 7754

Re: c dans l'air

Merci Theys ,

J essaierai de choper ça à mon retour ...

Mais pour le reste , je suis particulièrement serein dans ma ville apaisée....

Pour la Vénétie , j y suis avec mon guide qui possède un joli nom .... et aussi mes filles ..






Sont vraiment couillons, là-haut, de pas m’avoir prolongé, j’étais pas si mauvais et en plus … j’étais jiff !!!    "Mozam"
En Fed , en Prod2 ou en top 14 , toujours avec le FCG.

Hors ligne

 

#3 11/08/18 19:44

vpl
Modérateur
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 19218

Re: c dans l'air

On va dire que je suis pro Piolle mais j'ai jamais compris la politisation de ce genre de faits : c'est pas le maire qui tient ni la police nationale ni la justice dans sa ville. Le seul truc sur lequel il peut agir c'est la police municipale (moins bien formée et équipée, ce serait donc la solution à adopter quand l'état ne fait pas son boulot ??) ou la vidéo surveillance qui n'empêche pas grand chose.
Bref, que la police fasse son boulot et on pourra juger ensuite si Piolle leur met des bâtons dans les roues...

Hors ligne

 

#4 11/08/18 22:04

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

vpl a écrit:

On va dire que je suis pro Piolle mais j'ai jamais compris la politisation de ce genre de faits : c'est pas le maire qui tient ni la police nationale ni la justice dans sa ville. Le seul truc sur lequel il peut agir c'est la police municipale (moins bien formée et équipée, ce serait donc la solution à adopter quand l'état ne fait pas son boulot ??) ou la vidéo surveillance qui n'empêche pas grand chose.
Bref, que la police fasse son boulot et on pourra juger ensuite si Piolle leur met des bâtons dans les roues...

Vpl , peut importe ce que l'on en dit , tu es libre de penser ce qe que tu veux de Mr Piolle .

D'ailleurs vos débats  à ce sujet avec Zouzou , me manque , à moi le tarin qui ne relève pas tout de la vie municipale de Grenoble .

Quand je dis Qu'yves Thréard a taclé Mr Piolle , c'était pour mettre l'eau à la bouche deZouzou , partie en Ecoosse , à ce que j'ai compris , laver Nessy !!!????

Le tacle était rude , mais en s'excusant de le faire sans qu'il puisse répondre , et il a surtout insisté sur le refus de la municipalité au sujet des videos-protections

ci-dessous le lien de l"émission

https://www.france.tv/france-5/c-dans-l … e-bol.html






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#5 17/08/18 14:11

vercors
Membre
Inscrit le: 12/09/10
Messages: 392

Re: c dans l'air

vpl a écrit:

On va dire que je suis pro Piolle mais j'ai jamais compris la politisation de ce genre de faits : c'est pas le maire qui tient ni la police nationale ni la justice dans sa ville. Le seul truc sur lequel il peut agir c'est la police municipale (moins bien formée et équipée, ce serait donc la solution à adopter quand l'état ne fait pas son boulot ??) ou la vidéo surveillance qui n'empêche pas grand chose.
Bref, que la police fasse son boulot et on pourra juger ensuite si Piolle leur met des bâtons dans les roues...

pour info le maire est le 1er OPJ de sa ville donc il a également sa part de responsabilite. de plus avec sa politique de pietonisation du centre ville dans lequel on y retrouve aujourd'hui punk a chiens et tout autre traînard peu fréquentable Mr le maire préfère se servir de sa police municipale pour verbaliser le pauvre livreur sur un bd gambetta dont la circulation a dbl sens est devenu un gros merdier, un véhicule qui dépasse de 10 cm sur un passage piéton ou bien venir emmerder les commerçants parce qu'ils ont une chaise de trop sur leur terrasse plutôt que de maintenir l'ordre et la sécurité de son centre ville ( parle en a qq commerçants qui sorte avec leur caisse le soir ce qu'ils en pensent)

Hors ligne

 

#6 17/08/18 18:18

pekin
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 4549

Re: c dans l'air

vpl a écrit:

ou la vidéo surveillance qui n'empêche pas grand chose.

J'ai  quelque peu changé d'opinion  en ce qui concerne la vidéo,
qu'elle n'empêche pas grand  chose peut être, mais par contre elle peut empêcher l'impunité  comme témoin des agressions.

  Ce qui est impressionnant  c'est le peu de cas  que font certains de la vie humaine,et des dommages collatéraux subis par les familles et amis des victimes,
  peut être un autre débat d'ailleurs.

  Je complète, j'ai la faiblesse de croire que pouvant être chopé,certains ne passeront peut être pas à l'acte.

Dernière modification par pekin (17/08/18 18:53)

Hors ligne

 

#7 18/08/18 08:50

vouillants
Membre
Lieu: Sassenage
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 943

Re: c dans l'air

pekin a écrit:

vpl a écrit:

ou la vidéo surveillance qui n'empêche pas grand chose.

J'ai  quelque peu changé d'opinion  en ce qui concerne la vidéo,
qu'elle n'empêche pas grand  chose peut être, mais par contre elle peut empêcher l'impunité  comme témoin des agressions.

  Ce qui est impressionnant  c'est le peu de cas  que font certains de la vie humaine,et des dommages collatéraux subis par les familles et amis des victimes,
  peut être un autre débat d'ailleurs.

  Je complète, j'ai la faiblesse de croire que pouvant être chopé,certains ne passeront peut être pas à l'acte.

C'est loin d'être évident un article très intéressant pour alimenter le débat

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar … 55770.html

Hors ligne

 

#8 18/08/18 13:23

pekin
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 4549

Re: c dans l'air

difficile de se faire une idée ,
cependant un moment de l'article m'interpelle,c'est celui ci.
La vidéosurveillance a tendance à déplacer la délinquance dans les zones limitrophes non équipées de caméras. « Toutes les études anglo-saxonnes le démontrent », assure l’expert Laurent Mucchielli. Birmingham, deuxième ville la plus peuplée d’Angleterre, constitue un cas emblématique. Une étude anglo-saxonne de 1995 montre que le nombre de vols à l’arraché et cambriolages y a triplé dans la partie de l’agglomération non couverte par les caméras, après la mise en place de la vidéosurveillance. Le taux de déplacement est variable selon les villes et le type d’infraction étudiés.

En effet,c'est peut être un raccourci,mais ne peut on pas penser  que finalement  il n'y a pas assez de zones sous surveillance?
En tout cas,merci Vouillant  pour le lien,je trouve que c'est difficile de s'y retrouver.

Hors ligne

 

#9 18/08/18 14:35

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

pekin a écrit:

difficile de se faire une idée ,
cependant un moment de l'article m'interpelle,c'est celui ci.
La vidéosurveillance a tendance à déplacer la délinquance dans les zones limitrophes non équipées de caméras. « Toutes les études anglo-saxonnes le démontrent », assure l’expert Laurent Mucchielli. Birmingham, deuxième ville la plus peuplée d’Angleterre, constitue un cas emblématique. Une étude anglo-saxonne de 1995 montre que le nombre de vols à l’arraché et cambriolages y a triplé dans la partie de l’agglomération non couverte par les caméras, après la mise en place de la vidéosurveillance. Le taux de déplacement est variable selon les villes et le type d’infraction étudiés.

En effet,c'est peut être un raccourci,mais ne peut on pas penser  que finalement  il n'y a pas assez de zones sous surveillance?
En tout cas,merci Vouillant  pour le lien,je trouve que c'est difficile de s'y retrouver.

c'est vrai que c'est pas facile ....
Le moyen le plus efficace de traiter la délinquance reste la prévention  et dans ce domaine la vidéo  paraît assez faible , à  ce que semble montrer cet article .

En revanche , une plus grande efficacité dans le répression satisfera le besoin de vengeance  de tout un chacun , ayant eu à subir une agression ou se projetant à la place d'une victime .

Pour moi donc avec la vidéo , pas plus de sécurité , mais le leurre  d'une "'insécurité davantage vivable" , puisque davantage réprimée .

A propos , en sport , y a t il un effet préventif de la vidéo ?






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#10 18/08/18 18:31

pekin
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 4549

Re: c dans l'air

theys a écrit:

En revanche , une plus grande efficacité dans le répression satisfera le besoin de vengeance  de tout un chacun , ayant eu à subir une agression ou se projetant à la place d'une victime .

Pour moi donc avec la vidéo , pas plus de sécurité , mais le leurre  d'une "'insécurité davantage vivable" , puisque davantage réprimée .

A propos , en sport , y a t il un effet préventif de la vidéo ?

Ce n'est  pas une question de  besoin de vengeance,c'est seulement qu'un mec chopé ne pourra pas nuire pendant quelque temps,
bien d'accord pour la prévention,le chantier est vaste.

Hors ligne

 

#11 18/08/18 19:27

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

pekin a écrit:

theys a écrit:

En revanche , une plus grande efficacité dans le répression satisfera le besoin de vengeance  de tout un chacun , ayant eu à subir une agression ou se projetant à la place d'une victime .

Pour moi donc avec la vidéo , pas plus de sécurité , mais le leurre  d'une "'insécurité davantage vivable" , puisque davantage réprimée .

A propos , en sport , y a t il un effet préventif de la vidéo ?

Ce n'est  pas une question de  besoin de vengeance,c'est seulement qu'un mec chopé ne pourra pas nuire pendant quelque temps

oui , tu as raison , la mise à l'écart d'un délinquant protège quelques temps ses congénères de ses funestes tendances .

Mais le temps de mise à l'écart a également un autre but , celui de la réinsertion pour assurer à tous un avenir plus serein.... or on ne donne pas à cette mission les moyens d'être remplie complètement . Et je n'ai pas l'impression qu'au niveau du grand public , ça  choque  grand monde .

C'est ce qui me fait parler de "satisfaction de vengeance " pour illustrer que la vidéo rend "l'insécurité davantage vivable"

Dernière modification par theys (19/08/18 09:18)






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#12 18/08/18 22:06

Belledonne
Membre
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 42

Re: c dans l'air

Il y a eu un débat de midi sur France Inter consacré à ce sujet. Des études ont également montré que la vidéo surveillance faisait diminuer le sentiment d'insécurité des personnes habitant dans les zones surveillées, même quand les statistiques des marqueurs qui sont suivis ne bougent pas.
Et c'est bien le coeur du problème il vaut mieux luter contre le sentiment d'insécurité que
contre l'insécurité elle même, c'est plus payant à court terme, ceci dit sans dénier quelques aspects positifs et des effets pervers exposés ici.

Hors ligne

 

#13 20/08/18 21:12

zouzou
Clarinaute
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 7754

Re: c dans l'air

Piolle et le front de gauche il n'y a plus grand chose a dire si ce n'est attendre les prochaines élections  pour voir si la politique de la ville apaisée à convaincu les Grenoblois sur les mesures de sécurité ( je ne parle pas des CRS au conseil municipal ) , sur la gestion du patrimoine , sur le centre ville , sur le déplacement urbain , sur la grande consultation citoyenne , sur la politique sportive , ...... bref la liste est longue ....

Et seul le résultat des urnes dira si cette politique plait aux Grenoblois ou pas.






Sont vraiment couillons, là-haut, de pas m’avoir prolongé, j’étais pas si mauvais et en plus … j’étais jiff !!!    "Mozam"
En Fed , en Prod2 ou en top 14 , toujours avec le FCG.

Hors ligne

 

#14 20/08/18 21:31

zitoun
Membre
Inscrit le: 12/02/09
Messages: 16175

Re: c dans l'air

Je crains qu'après les mandats de Destot moyennasses et le fiasco Piolle , ce soit le retour de la droite à Grenoble ?
Faut voir le cœur qu'ils y mettent a attaquer les deux derniers Maires par le moyen des réseaux sociaux!
Ce qu'on y lis a en même temps un gros fond de vérités bien fondés.

Grenoble est pas que le lieu de l'insécurité mais aussi de l'incivisme et la dégradation de la propreté (à tout les niveaux).


Je crains que les politiciens de n'importe quel partie ne soit pas efficace face à ces problèmes ...  On parle d’éduquer des ignorants qui ne veulent pas de cette société !






Palmer/???/Brugnault/Koster/Willems/???/???/???/???/Rory Teague/Penelise/Kevin Zhakata/Shane O'leary/Oly Barcley/Montagnat  Remplaçants : Maiau / Tuiloma / Firfth / Leflamand ...

Hors ligne

 

#15 21/08/18 11:06

profcgadonf
Membre
Inscrit le: 24/01/16
Messages: 2610

Re: c dans l'air

theys a écrit:

pekin a écrit:

difficile de se faire une idée ,
cependant un moment de l'article m'interpelle,c'est celui ci.
La vidéosurveillance a tendance à déplacer la délinquance dans les zones limitrophes non équipées de caméras. « Toutes les études anglo-saxonnes le démontrent », assure l’expert Laurent Mucchielli. Birmingham, deuxième ville la plus peuplée d’Angleterre, constitue un cas emblématique. Une étude anglo-saxonne de 1995 montre que le nombre de vols à l’arraché et cambriolages y a triplé dans la partie de l’agglomération non couverte par les caméras, après la mise en place de la vidéosurveillance. Le taux de déplacement est variable selon les villes et le type d’infraction étudiés.

En effet,c'est peut être un raccourci,mais ne peut on pas penser  que finalement  il n'y a pas assez de zones sous surveillance?
En tout cas,merci Vouillant  pour le lien,je trouve que c'est difficile de s'y retrouver.

c'est vrai que c'est pas facile ....
Le moyen le plus efficace de traiter la délinquance reste la prévention  et dans ce domaine la vidéo  paraît assez faible , à  ce que semble montrer cet article .

En revanche , une plus grande efficacité dans le répression satisfera le besoin de vengeance  de tout un chacun , ayant eu à subir une agression ou se projetant à la place d'une victime .

Pour moi donc avec la vidéo , pas plus de sécurité , mais le leurre  d'une "'insécurité davantage vivable" , puisque davantage réprimée .

A propos , en sport , y a t il un effet préventif de la vidéo ?

En rugby oui : le bon coup de savate dans la tronche d’antan a disparu avec la vidéo.






FCG = Faut Con Gagne !

Hors ligne

 

#16 21/08/18 14:14

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Parlant de prévention, c'est un très vaste sujet sans compter autant les moyens d'y parvenir que la cohérence et la volonté de cohésions des approches.
Peu de manettes sont vraiment dans les mains des personnalités politiques de passage pourrait-on penser, ils en ont pourtant quelques unes mais le choix entres les actions possibles (large choix) et les moyens de les rendre efficaces (peu de moyens) laisse toujours perplexe.

Pour avoir travaillé 19 années, professionnellement de manière engagée, dans les quartiers sensibles de Grenoble & Échirolles, je peux dire que beaucoup d'actions ont été entreprises mais que la vitesse de rotation des populations peut prendre de court l'efficacité des actions en place par le fait que les sujets à délinquance forte n'ont pas ou peu été touchés par les dites actions.

Beaucoup de services devraient pouvoir être coordonnés, la problématique restant celle du pré carré de chacun et de son apparente difficulté à lâcher du pouvoir sur son secteur d'intervention (qui n'est en réalité vraiment qu'apparence) mais surtout du temps requis pour cette coordination et qui n'est pas vraiment donné par les hiérarchies des dits services et ne se réalisant vraiment que sur le temps personnel des partenaires engagés et volontaires...

Côté chiffres, je peux dire que 7% seulement des enfants des populations des quartiers sensibles peuvent être touchés par une délinquance dure (ce qui réduit encore le pourcentage sur une population de l'ensemble de l'agglomération) mais que la médiatisation des violences est telle, doublée des points de vue parfois orientés des commentaires sur les évènements, qu'il y a d'indéniables dérapages sur la façon de traiter ces évènements.
Ceci dit, il ne faut pas négliger l'importance de la peur des populations qui sont en 1ère ligne pour subir ces délinquances et incivilités et qui a pour effet de plutôt laisser le champ libre aux auteurs de ces troubles.

Le débat est large, très large, très large, il y aurait encore tant de choses à dire...

Dernière modification par Syliodj (21/08/18 14:25)






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#17 21/08/18 15:33

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

Syliodj a écrit:

Côté chiffres, je peux dire que 7% seulement des enfants des populations des quartiers sensibles peuvent être touchés par une délinquance dure (ce qui réduit encore le pourcentage sur une population de l'ensemble de l'agglomération) mais que la médiatisation des violences est telle, doublée des points de vue parfois orientés des commentaires sur les évènements, qu'il y a d'indéniables dérapages sur la façon de traiter ces évènements.
Ceci dit, il ne faut pas négliger l'importance de la peur des populations qui sont en 1ère ligne pour subir ces délinquances et incivilités et qui a pour effet de plutôt laisser le champ libre aux auteurs de ces troubles.

Le débat est large, très large, très large, il y aurait encore tant de choses à dire...

Continue Syliodj , car du coup on se sent moins seul....






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#18 21/08/18 17:24

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Mouais, mais du coup ça réactive des choses pas toujours plaisantes à se remémorer...
J'ai eu le loisir de faire un mémoire de sciences po en 1974 sur la Villeneuve de Grenoble.
j'avais interviewé pas mal de concepteurs de la chose...
Et plus tard, j'ai assumé une direction d'école dans un quartier de la Villeneuve de Grenoble de 86 à 95 et une autre dans un autre quartier de la Villeneuve d’Échirolles de 2003 à 2011. Plus d'autres années dans d'autres quartiers défavorisés...

Vous savez que les 6 quartiers de la Villeneuve ont été construits sur les 2 communes de Grenoble et Échirolles.
J'ai pu constater un décalage assez énorme entre les projets sur différents axes sociaux et culturels mais surtout une perte de sens des projets initiaux au fil des années. Sans compter, bien naturellement, une perte de budgets et de moyens initialement prévus.
Côté définitions des caractéristiques d'urbanisme, on se situe dans la grande époque de l'essor des villes nouvelles, avec pas mal d'utopies à coucher sur plan, mais c'était le grand élan d'alors (fin années 60 et début années 70).
Il faut savoir qu'en matière d'urbanisme, de tous les dossiers que j'ai pu étudier dans cette discipline, aucun n'a pu être mis en place dans sa totalité car tous étaient amputés soient par les promoteurs, soit pas les politiques, toujours pour des raisons financières. Mais ça, si tout le monde le sait ou s'en doute, j'ai eu à me voir confronté à cette dure réalité sur tous les projets étudiés.
La résultante est la mise en place d'ensembles architecturaux amputés de leurs raisons d'être initiales et remplis de populations défavorisées et la plupart du temps dans une situation d'une précarité dramatique.
Mais ça, tout le monde le suppute également ou en a eu de vagues informations.
Là où cela devient le plus souvent dramatique, c'est que d'une part, les politiques qui passent héritent de la gestion de ces ensembles sans avoir forcément les informations et connaissances pour en saisir les enjeux et mettent en place des actions qui doivent coûter le moins cher possible mais en même temps être le plus visible possible pour le bénéfice du politique qui entreprend son action. Et d'autre part, ces actions sont souvent parcellaires et viennent parfois en contradiction ou en concurrence d'anciennes actions toujours en place... ce qui entraine des concurrences néfastes entre services !

La seule politique d'ampleur qui m'a semblé positive a été une partie du Plan Borloo qui a permis une prise en charge multi partenariale des difficultés d'insertions des enfants et des adolescents.
Pour tous le reste, chacun fait sa sauce dans son coin et déplore le manque de cohésion de l'ensemble.
J'ai passé un nombre d'heures incalculables à prendre des contacts avec des partenaires sociaux et culturels pour mettre en cohérence nos actions et j'ai rencontré un nombre tout aussi incalculable de gens formidables répondant présents pour augmenter l'efficacité de nos actions en les conjuguant.
J'ai aussi pu participer à un certain nombre de recherches et d'expériences sur le plan pédagogique permettant de favoriser également la cohésion partenariale au profit des élèves et de leurs familles. Sans compter que chacun des partenaires du terrain devaient "se coltiner" les incompréhensions et les freins de chacune des hiérarchies...

Des agressions, des incivilités, des dégradations, j'en ai vécues un certain nombre mais je peux vous dire qu'elles sont bien de fait d'une toute petite minorité (le chiffre de 7% est le fruit de statistiques que j'ai tenu sur une vingtaine d'années) et que la très grande majorité des populations de ces quartiers déplorent et condamnent ces travers tout en étant pris de peur. Mais nous avons toujours pu compter sur 85 % au moins de ces populations pour faire avancer autant que faire se pouvait les choses en leur faveur. Et ils ont toujours été extrêmement partie prenante.

Et j'ai en mémoire un certain nombre d'actions qui ont très bien fleuri...
Tiens, ça me rappelle ce que je disais aux nouveaux enseignants déprimés qui arrivaient complètement démunis dans nos quartiers : la théorie de la petite fleur... pense que si tu permets à une petite fleur de pousser dans le désert, tu peux être heureux de ce que tu as fait. Et des enfants "petites fleurs", j'en ai eu beaucoup dans ma carrière.
Le plus beau souvenir et l'élan d'adhésion que nous avions avec les enfants d'anciens élèves qui nous connaissaient... Ça, c'était formidable.

Alors les scoop de la presse sur les violences des quartier pour faire le buzz et les critiques contre des politiques qui tentent de faire des choses parce qu'ils sont d'un bord qu'on n'aime pas, je laisse passer tranquillement... La plupart du temps, ceux qui les font ne sont pas au courant du quart de la moitié du centième des problématiques en jeu et je peux dire que j'ai croisé des gens formidables dans tous les partis politiques et d'autres déplorables dans tous également.

Bref, j'inonde et ce n'est pas bien ! C'est brut de décoffrage, pas structuré et ça sort comme ça vient...
Mais tu l'auras cherché mon cher Theys ! wink

Je suis né dans une cité, j'ai grandi dans une cité et j'ai passé la plupart de ma vie à travailler dans des cités. tongue
---

Dernière modification par Syliodj (21/08/18 17:29)






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#19 21/08/18 17:43

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Il y a par exemple une action pédagogique entreprise sur plusieurs années (6 à 8 selon les projets je crois) visant à permettre à tous les élèves d'avoir 3 heures par semaine de travail créatif sur les arts.
Pour les Cp et Ce1, ils faisaient une création théâtrale en tournant sur des ateliers théâtre, danse, musique et arts plastiques toute l'année. Pour le Ce2, Cm1 et Cm2, ils choisissaient une discipline pour une création sur l'année.

Nous étions ne relation avec la bibliothèque de quartier, les structures culturelles de quartier et la Maison de la Culture et d'autres comme des théâtres pour nourrir les élèves et leurs familles. Nous organisions des sorties spectacles le soir, une fois par mois au moins, en emmenant des flopées de mômes et en les ramenant à leur porte, chacun d'eux, après le spectacle. Beaucoup de parents sont aussi venus. Cela sur le principe de la lutte contre la prédétermination ou prédestination sociale qui veut que l'on ne s'autorise pas à aller voir certains spectacles parce qu'ils ne sont pas de notre "classe sociale" et que l'on se sentirait sur un chemin tout tracé... Cela théorisé sur le plan sociologique, cela nous a fait un beau projet.
Côté financement, nous avons eu le soutien de la Mairie et autres sources. Il nous a fallu créer une association employeur pour certains intervenants professionnels.

Les bons de résultats scolaires ont vraiment été constatés mais cela nous demandait dans les 60 à 70 heures de travail par semaine...






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#20 21/08/18 17:47

Tchimbé Red
Membre
Lieu: Bords de Durance...
Inscrit le: 10/12/10
Messages: 4481

Re: c dans l'air

Voilà ce qu'on appelle un éclairage lumineux, Syliodj.
Problématique hyper-complexe qui se heurte en + aux intérêts politiques antagonistes des uns et des autres, que ce soit au niveau local ou national.
Borloo avait essayé, Tapie a eu le nom d'un ministère très éphémère sur le sujet mais sans véritable élan national pour coordonner toutes les actions de "la Ville", on en est donc réduits à devoir mener des politiques du Colibri pour voir se développer quelques petites fleurs dans le désert... Bravo pour tes actions en ce sens !






Des règles simples pour être efficaces: "Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et on verra bien si on a des couilles !" ... "Isole toi si tu veux, mais jamais seul." ...

Hors ligne

 

#21 21/08/18 17:58

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Autre approche :
Le marché immobilier est fortement dépendant de la situation géographique des biens.
Tout le monde connait l'envie, le besoin (ce que je peux comprendre) d'acheter un bien qui soit dans un "bon" quartier, avec une "bonne" école.
La problématique des dérogations scolaire fonctionne toujours dans le même sens : fuir les quartiers défavorisés pour tenter de rejoindre une école de quartier moins "sensible".
Mais le système est quand même plutôt verrouillé.

Déménager ?
Encore faut-il en avoir les moyens financiers. La plupart du temps, ce sont les gens en situation de chômage ou de précarité qui sont condamnés à vivre dans ces quartiers parce qu'ils n'ont pas vraiment les moyens d'aller ailleurs.
Ils ne peuvent que subir ces quartiers...

Une idée que j'ai trouvée intéressante s'est déroulée en Suisse (je ne sais plus où) : un groupement de commune a décidé que ses 4 collèges allaient véritablement mélanger les populations pour avoir 4 collèges équivalents.
Ils ont donc décidés de mettre les moyens dans les transports scolaires et ont organiser les ramassages pour que cela puisse se faire. Les premières années ont été très positives avec des progrès scolaires globaux et un apaisement social dans les quartiers. Après je ne sais pas, je n'ai plus suivi.

Chaque fois que j'ai parlé de cette action, on m'a pris pour un extra terrestre !






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#22 21/08/18 18:05

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Tchimbé Red a écrit:

Voilà ce qu'on appelle un éclairage lumineux, Syliodj.
Problématique hyper-complexe qui se heurte en + aux intérêts politiques antagonistes des uns et des autres, que ce soit au niveau local ou national.
Borloo avait essayé, Tapie a eu le nom d'un ministère très éphémère sur le sujet mais sans véritable élan national pour coordonner toutes les actions de "la Ville", on en est donc réduits à devoir mener des politiques du Colibri pour voir se développer quelques petites fleurs dans le désert... Bravo pour tes actions en ce sens !

Merci.

Borloo a eu une approche fondamentalement humaniste. Il a réussi à ce que des professions qui se côtoyaient se parlent et travaillent ensemble.
Je ne sais plus où cela en est mais c'était plutôt concluant.
La seule critique était le manque de moyens pour que les gens de terrain puissent effectivement se rencontrer sur leur temps de travail. C'était plus possible sur les secteurs sociaux mais pas sur les secteurs en charge d'enfants.

Ce qui devrait pouvoir être possible, c'est de permettre les initiatives locales. Elles étaient possibles il y a 20, 30, 40 ans mais aujourd'hui, tous les secteurs ouvrent leur parapluies pour ne pas avoir à assumer d'accidents et de moins en moins de choses sont possibles hors textes nationaux.






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#23 21/08/18 18:17

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

La simple notion de "prioritaire" d'aujourd'hui est parlante : cette notion n'est plus définie selon les besoins des quartiers mais uniquement selon les moyens qui leur sont alloués.

Mais c'est une réalité. On ne peut dépenser l'argent que l'on a pas.
Soyons raisonnables.

Pendant ce temps, l'écart entre les 10-50 (l10 % de la population possèdent 50 % des richesses, notion ancienne) s'amplifie, les écarts de richesses de plus en plus évidents, les plus pauvres se précarisant toujours plus et les plus riches s'octroyant de plus en plus de richesses.

Comment Air France peut s’imaginer embaucher sans encombre un patron avec un salaire largement supérieur à celui du précédent patron quand les mouvements sociaux portaient entre autres sur les salaires pour lesquels il n'y avait pas les moyens ?
En disant cela, je ne me prononce pas sur le bien fondé ou non des mouvements sociaux d'Air France mais je me dis que le déphasage du monde d'en haut dans leur perception des réalités est tellement évident que l'on peut se demander s'ils n'en ont carrément rien à faire...
Ils nous prennent tous pour des bouses !
Ho ! Choquant ça Syliodj...
---

Dernière modification par Syliodj (21/08/18 18:18)






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#24 21/08/18 18:31

pekin
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 4549

Re: c dans l'air

Merci beaucoup pour ta participation.

Dans  une activité  de bénévolats, nous travaillons parfois avec des  des Tig, condamnés  aux travaux d' intérêts généraux, donc on peut penser aux primo délinquants mineurs et majeurs, des petits délits.
Dans mon  expérience maintenant  de quatre années, je peux compter sur les doigts les problèmes rencontrés avec eux. Comme si le fait d'être avec des adultes occupés dans un même but apportaient un peu.

  Ce n'est nullement de l'angélisme, mais quand on les quitte nous avons un sentiment positif .
   Ils effectuent une peine décidée par un juge soyons clairs, et sont suivis par des  éducateurs.

    Ce que nous regrettons parfois  c'est ne pas avoir les codes des professionnels dans certaines situations.

Hors ligne

 

#25 22/08/18 07:46

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Belle activité le bénévolat pour les TIG !
Cela me ramène à ma lointaine expérience d'éducateur dans la grande banlieue lyonnaise avec interventions sur mandats de juges sur les quartiers les plus chauds...
Encadrer les TIG ne doit pas être si facile mais ô combien instructif et autant vivifiant que déprimant selon les situations.

Lorsque tu parles des codes des professionnels, je me demande si tu parles d’un besoin de les avoir, de les connaître, ou d’une difficulté à les comprendre (dans le sens d’un accord ou désaccord).
Ce que je peux te dire à ce propos, c’est qu’une bonne dose d’écoute et d’observation associée à une empathie doublée d’une mise à distance pour ne pas se faire piéger sont tout autant valides que la détention de ces clés à propos desquelles je pense qu’elles sont souvent des réflexes de corps et de défenses. Sinon, si tu parles du côté trucs et astuces ou compétences, c’est du côté équipe pluridisciplinaire qu’il faut regarder en restant autant que faire se peut soi-même en apporter sa propre richesse.






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#26 22/08/18 08:03

pekin
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 4549

Re: c dans l'air

Nous trouvons que parfois,on a pas su canaliser  des moments de petites violences,et qu'on a manqué de compétence. Même si cela n'a pas eu de graves conséquences, cela  nous  a perturbé,car on pensait maîtriser. Et paf, tout à coup ,il a fallu séparer et employer  des méthodes  de cours de récrées. Tout cela ne nous a pas satisfait,car on l'a vécu comme un échec.
Après en  en parlant entres nous, on s'est dit que finalement ce n'était notre but premier de  les encadrer,et qu'on ne savait pas toujours le faire,
et pour moi,c'est en quelque sorte  une façon de  baisser les bras.
Finalement , c'est comme pour toutes  choses,rien  n'est linéaire,et dans l'adversité on a besoin d'un savoir faire.
En gros,n'est pas éduc qui veut,et cela s'apprend.

Hors ligne

 

#27 22/08/18 08:33

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

Syliodj a écrit:

Alors les scoop de la presse sur les violences des quartier pour faire le buzz et les critiques contre des politiques qui tentent de faire des choses parce qu'ils sont d'un bord qu'on n'aime pas, je laisse passer tranquillement... La plupart du temps, ceux qui les font ne sont pas au courant du quart de la moitié du centième des problématiques en jeu et je peux dire que j'ai croisé des gens formidables dans tous les partis politiques et d'autres déplorables dans tous également.

Bref, j'inonde et ce n'est pas bien ! C'est brut de décoffrage, pas structuré et ça sort comme ça vient...
Mais tu l'auras cherché mon cher Theys ! wink

Je suis né dans une cité, j'ai grandi dans une cité et j'ai passé la plupart de ma vie à travailler dans des cités. tongue
---

Des inondations comme ça , on en redemande , et si je les ai cherchées , je suis content de les 'avoir trouvées !

Merci de cette rétrospective de ton travail de terrain , et  de cette sagesse et de cette distanciation que tu sembles avoir acquis .
Je t'avoue que cette sagesse là , je te l'envie un peu , beaucoup....elle colle assez bien à ce qu'on retrouve de toi dans tes interventions rugbystiques .






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#28 22/08/18 08:37

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Oui, n'est pas { peu importe la profession } qui veut !
Et il arrive que certains, éducateurs, enseignants, autres, n'arrivent pas vraiment à apprendre.
On a le truc pour capter les codes d'une profession dont tu parles ou non. On arrive à les apprendre ou non. Ce n'est pas une question d'être bon ou d'être nul pour parler cru, ce n'est pas du tout le propos, mais bien de savoir si c'est le métier qui nous convient ou pas.

J'ai rencontré des enseignants qui n'était pas faits pour ce métier. La question est de savoir, une fois qu'on en a fait le constat, s'il y a une possibilité de "passerelle" vers un autre métier, une autre "destination" ou non. De ce point de vue, il faut dire que le système global français est plutôt rigide et donc lorsque qu'une personne se rend compte qu'elle s'est mal aiguillée, il lui est très difficile de bifurquer sans se retrouver pendant un temps sans revenus et en mal de formation.
J'ai longtemps militer pour l'existence de passerelles mais là encore, nous parlons dans le désert...

Pour ce dont tu parles, la gestion des conflits, effectivement, ce n'est pas visiblement votre rôle qui est plutôt d'apporter des compétences de type professionnel je pense... la pluridisciplinarité d'une équipe n'est généralement pas composée au hasard (ça arrive mais généralement non).
Mais il est difficile de se mettre en retrait lorsqu'un conflit éclate.
Le truc que j'ai utilisé au départ, sans savoir si c'était le bon "code" a été de me glisser entre les protagonistes sans gestes d'agression ou sans gestes de tentative de maîtrise. Simplement se glisser entre. Ils reconnaissent vite l’intrus et souvent, très souvent, s'arrêtent. Après, ils te demandent de "dégager" mais ils arrivent vite à décrypter la demande de "parler" pour régler le conflit plutôt que d'utiliser la violence.
Et puis comme toujours, écoute et observation permettent tant de les comprendre. Ils reconnaissent très facilement l'autorité d'une personne qu'ils adoptent. Ne pas prendre ce mot dans le sens autoritaire, faire respecter la loi, mais plutôt dans celui de la compétence reconnue, celui de la "blouse blanche", la personne à qui on reconnait une compétence et donc une autorité dans sa discipline, puis une autorité tout court.
Dans ce sens, je recommande toujours la lecture du livre "Soumission à l'autorité" de Stanley Milgram qui parle le l'expérience très connue des décharges électrique données à un individu en situation d'apprentissage...

Et puis, ne pas arriver à un résultat escompté tout de suite, c'est humain. Il ne faut pas "baisser les bras" comme tu le dis pour autant.
Je sais qu'il est difficile de comprendre la notion "on apprend de ses erreurs". Nous sommes toujours pressés, avides de résultats immédiats, débordés par l'envie de bien faire... Mais tout s'apprend, avec beaucoup de patience et de temps. Et c'est en observant ses propres erreurs qu'on cherche à ne pas les reproduire et que l'on progresse.
C'est facile à dire mais si vrai.
J'ai participé à beaucoup de formations de formateurs pour pouvoir aujourd'hui être certains de cela : s'observer, se critiquer positivement, se corriger et progresser.
Voilà une clé, valable dans toutes les professions je pense.

Dernière modification par Syliodj (22/08/18 08:54)






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#29 22/08/18 19:50

Brin d'osier
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 5752

Re: c dans l'air

zitoun a écrit:

Je crains qu'après les mandats de Destot moyennasses et le fiasco Piolle , ce soit le retour de la droite à Grenoble ?

Tu sais Zitoun, si à gauche ça s'annonce compliqué pour la constitution des listes, à droite, entre le FN, Carignon, Chamussy, Chalas, Véran, Lévy, Longevialle, ça ne va pas manquer de sel.
On devrait ouvrir un concours de pronostics.
C'était la minute politique politicienne, désolé.






Ce que l'on appelle les droits inaliénables et sacrés de l'homme semblent n'être plus invocables au moment très précis où il n'est plus possible de les caractériser comme des droits des citoyens d'un État. (Giorgio Agamben. Homo Sacer: le pouvoir souverain et la vie nue. 1997)

Hors ligne

 

#30 23/08/18 08:54

Pierre Sauvage
Membre
Inscrit le: 05/12/12
Messages: 110

Re: c dans l'air

Si tu fais abstraction des 2 premiers (FN, Carignon), les noms suivants ne sont peut être pas si éloignés que cela en terme de liste commune. De l'autre côté, Piolle se représentant (il l'a dit il y a quelques jours), reste à savoir avec qui...

Hors ligne

 

#31 23/08/18 09:21

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Comme je n'ai pas suivi la politique de Piolle (résidant dans le Tarn), pouvez-vous me dire, objectivement parlant n'est-ce pas ( roll ), le bilan de sa gestion ? Genre, les plus et les moins ?

Sachant que l'on peut-être résolument pour ce qui est contre et lycée de Versailles, s'il était possible d'avoir un bilan un poil impartial ce serait... cool cool

smile neutral sad






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#32 23/08/18 10:16

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

Syliodj a écrit:

Sachant que l'on peut-être résolument pour ce qui est contre et lycée de Versailles, s'il était possible d'avoir un bilan un poil impartial ce serait... cool cool

smile neutral sad

Sylioj , j'adore chez toi ce côté rêveur ....

Le modèle mathématique qui te servirait à  tirer une synthèse objective des réponse reçues à la question que tu poses , reste à trouver.

En attendant , je te suggère la prière peut être ...

Dernière modification par theys (23/08/18 10:17)






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#33 23/08/18 11:49

Syliodj
Membre
Lieu: Tarn
Inscrit le: 28/05/16
Messages: 2115
Site web

Re: c dans l'air

Je vois que tu me connais bien... le côté rêveur, enthousiaste dans les utopies, etc...

Ah ! La prière !!!
Mais va falloir que je prenne des cours parce que de ce côté là, "je n'y entrave que pouic" !!! wink






Rouge... Rouge... Rouge-Et-Bleu | Force... Force... Et-Fier-Té | Allez... Allez... F.-C.-G.

Hors ligne

 

#34 23/08/18 12:08

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

Syliodj a écrit:

Je vois que tu me connais bien... le côté rêveur, enthousiaste dans les utopies, etc...

Ah ! La prière !!!
Mais va falloir que je prenne des cours parce que de ce côté là, "je n'y entrave que pouic" !!! wink

répètes après moi :
ave Maria , gratia plena , dominus tecum ...






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#35 23/08/18 12:18

Brin d'osier
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 5752

Re: c dans l'air

Pierre Sauvage a écrit:

Si tu fais abstraction des 2 premiers (FN, Carignon), les noms suivants ne sont peut être pas si éloignés que cela en terme de liste commune. De l'autre côté, Piolle se représentant (il l'a dit il y a quelques jours), reste à savoir avec qui...

Oui, tu as raison, une alliance Chamussy/LREM semble dans l'air avec une tête de liste féminine.
A gauche, Piolle fait de l'œil à Générations, ce qui pourrait pousser la FI à partir seule quitte à faire alliance avec EELV au second tour. Deux grosses interrogations, quid du PS et du PC, sachant qu'ils étaient alliés aux dernières municipales et que les deux voudront sauver leur peau sur l'agglo.

Dernière modification par Brin d'osier (23/08/18 16:18)






Ce que l'on appelle les droits inaliénables et sacrés de l'homme semblent n'être plus invocables au moment très précis où il n'est plus possible de les caractériser comme des droits des citoyens d'un État. (Giorgio Agamben. Homo Sacer: le pouvoir souverain et la vie nue. 1997)

Hors ligne

 

#36 24/08/18 20:38

Cham
Membre
Inscrit le: 22/01/17
Messages: 58

Re: c dans l'air

Il manquait au débat Yvan Rioufol et Eric Zemmour, deux talentueux spécialistes des problèmes de société.
Ils ne pratiquent pas la langue de bois quand il faut nommer les choses !

Hors ligne

 

#37 24/08/18 22:51

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

Cham a écrit:

Il manquait au débat Yvan Rioufol et Eric Zemmour, deux talentueux spécialistes des problèmes de société.
Ils ne pratiquent pas la langue de bois quand il faut nommer les choses !

il y a bien longtemps qu'yvan rioufol n'apparaît plus à c dans l'air .... il y a vraiment des talents qui ne sont pas reconnus

c'est marrant à chaque fois que je le voyais , et encore maintenant quand je l'entends parfois sur RTL en contrepoint d'Elisabeth Levy , j'ai l'odeur de la naphtaline qui me monte aux narines ...






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

#38 25/08/18 20:23

Cham
Membre
Inscrit le: 22/01/17
Messages: 58

Re: c dans l'air

theys a écrit:

Cham a écrit:

Il manquait au débat Yvan Rioufol et Eric Zemmour, deux talentueux spécialistes des problèmes de société.
Ils ne pratiquent pas la langue de bois quand il faut nommer les choses !

il y a bien longtemps qu'yvan rioufol n'apparaît plus à c dans l'air .... il y a vraiment des talents qui ne sont pas reconnus

c'est marrant à chaque fois que je le voyais , et encore maintenant quand je l'entends parfois sur RTL en contrepoint d'Elisabeth Levy , j'ai l'odeur de la naphtaline qui me monte aux narines ...

A force de mettre la tête dans le sable pour ne rien voir, tu vas finir par sentir le sapin...

Hors ligne

 

#39 25/08/18 22:48

Tchimbé Red
Membre
Lieu: Bords de Durance...
Inscrit le: 10/12/10
Messages: 4481

Re: c dans l'air

Ne rien voir, ne rien voir... Si c'est Rioufol et Zemmour qui éclairent ta pensée, Cham, hé ben t'es pas prêt de voir la lumière non plus. Des feux-follets, tout au +, avec une pensée déjà balayée par le présent. Le monde bouge, les gars...

Dernière modification par Tchimbé Red (25/08/18 22:49)






Des règles simples pour être efficaces: "Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et on verra bien si on a des couilles !" ... "Isole toi si tu veux, mais jamais seul." ...

Hors ligne

 

#40 26/08/18 09:51

theys
Membre
Inscrit le: 03/04/12
Messages: 2761

Re: c dans l'air

Cham a écrit:

theys a écrit:

Cham a écrit:

Il manquait au débat Yvan Rioufol et Eric Zemmour, deux talentueux spécialistes des problèmes de société.
Ils ne pratiquent pas la langue de bois quand il faut nommer les choses !

il y a bien longtemps qu'yvan rioufol n'apparaît plus à c dans l'air .... il y a vraiment des talents qui ne sont pas reconnus

c'est marrant à chaque fois que je le voyais , et encore maintenant quand je l'entends parfois sur RTL en contrepoint d'Elisabeth Levy , j'ai l'odeur de la naphtaline qui me monte aux narines ...

A force de mettre la tête dans le sable pour ne rien voir, tu vas finir par sentir le sapin...

il y a une chose que je vois bien , c'est là où tu veux en venir.... et là , c'est pas le sapin que ça sent.... mais bel et bien le rance . Leader incontesté du "Tour du rance" que tu es,  avec un beau maillot dont on devine sans peine la couleur .






sans m'avoir jamais rencontré, M Audiard  a écrit :"un con ,ça ose tout, c'est mème à ça qu'on le reconnait" Quel talent!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Actuellement 42 personnes connectées