Forum FCG

Bienvenue sur le forum des supporters du FCG

Vous n'êtes pas identifié.

#41 11/01/17 09:14

CPAM
Membre
Inscrit le: 19/07/12
Messages: 3004

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Tien au fait comment on TESTE un pilier pour sa tenue en mélée ?
à part sa taille, son poids , sa fréquence cardiaque, la pointure de ses pompes ...... ses vertèbres .........

on le met en face de nos pilards et vas y que je te pousse , que je te torde ...... ? parce que la avec la qualité des nôtres ....... ?






Vous êtes des monstres. Si vous gardez cet état d’esprit là, si vous restez collectifs et laissez les égos de côté, peut-être que l’on peut aller chercher autre chose .
Fabrice LANDREAU le 5 janvier 2013

En ligne

 

#42 11/01/17 09:20

Nadine
Membre
Lieu: Dans le 38
Inscrit le: 02/07/07
Messages: 4212

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Mon frangin pourrait répondre vu qu'il a joué pilier. Il n'a connu que ce poste.

Je vais lui demander ce qu'il en pense.






"Le rugby ne se joue pas en 2 mais en 3 temps : Avant, la ferveur; pendant, la bravoure; après, la fraternité"

Hors ligne

 

#43 11/01/17 10:20

Zoreil
Membre
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 5161

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

m'enfin mademoiselle jeanne qu'est ce qu'on risque à prendre un salaire pour 4 mois ? S'il se fait pas tordre aux entrainement  ?

Hors ligne

 

#44 11/01/17 10:21

Delon
Membre
Inscrit le: 09/08/13
Messages: 758

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Pour une recrue, on test un pillier sur ces matchs mais la..
Il ne joue pas.
La puissance mais surtout la technique.
Et la technique dépend aussi du pilier d'en face.

Donc ils vont le tester en mêlée réel, surement sur le prédator, et puis un peu dans le jeu courrant.
Mais pas évident.
Il a surement un CV vidéo...

Hors ligne

 

#45 11/01/17 10:28

Nadine
Membre
Lieu: Dans le 38
Inscrit le: 02/07/07
Messages: 4212

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Zoreil a écrit:

m'enfin mademoiselle jeanne qu'est ce qu'on risque à prendre un salaire pour 4 mois ? S'il se fait pas tordre aux entrainement  ?

De l'argent foutu en l'air.






"Le rugby ne se joue pas en 2 mais en 3 temps : Avant, la ferveur; pendant, la bravoure; après, la fraternité"

Hors ligne

 

#46 11/01/17 11:42

chris
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 1108

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

CPAM a écrit:

Tien au fait comment on TESTE un pilier pour sa tenue en mélée ?
à part sa taille, son poids , sa fréquence cardiaque, la pointure de ses pompes ...... ses vertèbres .........

on le met en face de nos pilards et vas y que je te pousse , que je te torde ...... ? parce que la avec la qualité des nôtres ....... ?

Justement si il tord nos piliers c'est toujours un plus pour l'équipe même si c'est pas un cador, si il se fait tordre.....comment dire a+

Hors ligne

 

#47 11/01/17 11:45

chris
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 1108

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Nadine a écrit:

Zoreil a écrit:

m'enfin mademoiselle jeanne qu'est ce qu'on risque à prendre un salaire pour 4 mois ? S'il se fait pas tordre aux entrainement  ?

De l'argent foutu en l'air.

Sérieux faut arrêter il est en TEST, pour l'instant y a rien, faut peut être attendre au moins qu'il soit sous contrat pour râler non ?

Hors ligne

 

#48 11/01/17 11:46

zitoun
Membre
Inscrit le: 12/02/09
Messages: 14092

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

CPAM a écrit:

Tien au fait comment on TESTE un pilier pour sa tenue en mélée ?
à part sa taille, son poids , sa fréquence cardiaque, la pointure de ses pompes ...... ses vertèbres .........

on le met en face de nos pilards et vas y que je te pousse , que je te torde ...... ? parce que la avec la qualité des nôtres ....... ?

On le fout devant le prédator tout seul et on lui dit de faire la montée de la bastille avec !

lol lol lol

Dernière modification par zitoun (11/01/17 11:46)

Hors ligne

 

#49 11/01/17 11:47

vacherin
Membre
Inscrit le: 04/03/12
Messages: 5462

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

chris a écrit:

Nadine a écrit:

Zoreil a écrit:

m'enfin mademoiselle jeanne qu'est ce qu'on risque à prendre un salaire pour 4 mois ? S'il se fait pas tordre aux entrainement  ?

De l'argent foutu en l'air.

Sérieux faut arrêter il est en TEST, pour l'instant y a rien, faut peut être attendre au moins qu'il soit sous contrat pour râler non ?

Entièrement d'accord. Il y en a ici qui ne parlent que pour pourrir à tout va.

Hors ligne

 

#50 11/01/17 11:51

Louis
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 1466

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

La mêlée est une phase de jeu la plus difficile à arbitrer et aussi à jouer.
Un ami entraîneur de 1ere division des années 85-90 avec qui j'ai l'occasion de regarder des matchs m'a mieux éclairé sur cette phase capitale du rugby.
Tout d'abord dans une mêlée ce sont les premières lignes 1-PG, 2-T, 3PD qui encaissent en premier la pression adverse (c'est une évidence, mais c'est pas rien). La pierre angulaire, l'homme de base sur qui tout repose pour la mêlée est le 3 (P ilier D roit). Il a la tête complètement encadrée et n'a aucune échappatoire, contrairement au pilier gauche.
Il m'expliquait par exemple que la mêlée qui tourne selon qu'elle tourne côté droit ou côté gauche a de multiples raisons. Une mêlée peut être tournée parce qu'elle prend la pression et ne peut faire face. Soit ! Mais elle peut aussi subir une ruse de l'autre équipe dont le pilier droit lâche volontairement la poussée, bien agripper à son partenaire et faire croire ainsi à l'arbitre que ce sont les autres qui font tourner la mêlée.
On voit aussi souvent les piliers qui s'agrippent le bras et tirent vers le bas l'adversaire. L'arbitre voyant le pilier à terre a 2 solutions. Soit il considère que le pilier ne tient pas la poussée et siffle contre lui, soit il comprend que c'est l'autre qui triche pour récupérer la pénalité. C'est pour cela que souvent l'on dit que c'est au petit bonheur la chance que l'arbitre siffle. Une fois sur 2 il siffle pour l'une ou l'autre équipe pour compenser ses éventuelles erreurs.
Sauf bien évidemment lorsqu'il se rend rapidement compte que l'équipe en mêlée est trop faible, comme la nôtre actuellement. Et là, même si à tous les coups on n'est pas en faute, il sifflera systématiquement contre nous.
Il y a bien d'autres subtilités dans la mêlée que certains ici avec leurs expériences amateurs ou de haut niveau peuvent nous expliquer. Oui, oui, il y a ici sur ce forum des piliers de 1ere division qui pourront nous éclairer.
A l'époque 85-90 (pardon pour les jeunes !), l'équipe de France a eu un pilier droit hors pair. C'était Jean-Pierre Garuet dit La Garruche, il jouait à Lourdes. Le rugby était amateur. Le boulot de Garuet était livreur de patates. Il mettait les sacs de patates de 50 kgs sur ses épaules toute la journée et livrait ses clients.
C'est dire le cou de taureau qu'il devait avoir. C'était son entraînement quotidien. Et tous ses adversaires se souviennent de leurs matchs contre cette force de la nature auquel peu arrivaient à résister.

C'est pourquoi la célèbre expression des anglais « No scrum no win » « pas de mêlée, pas de victoire », se confirme presque à tous les coups.
Si l'an prochain, en Prod2, on ne fait pas un recrutement correct devant, on risque d'y passer quelques années soporifiques.






" Il y a deux choses auxquelles il faut se faire sous peine de trouver la vie insupportable : ce sont les injures du temps et les injustices des hommes. " Chamfort

Hors ligne

 

#51 11/01/17 11:52

taric
Membre
Inscrit le: 06/11/07
Messages: 528

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

On peut quand même penser que le système de l'essai est le plus prudent et qu'il doit garantir un minimum l'efficacité du choix, en tout cas bien plus que de recruter sur des vidéos. maintenant même si on l'essayant on arrive à recruter une buse, c'est vraiment qu'on a un problème

Hors ligne

 

#52 11/01/17 12:18

Nadine
Membre
Lieu: Dans le 38
Inscrit le: 02/07/07
Messages: 4212

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

chris a écrit:

Nadine a écrit:

Zoreil a écrit:

m'enfin mademoiselle jeanne qu'est ce qu'on risque à prendre un salaire pour 4 mois ? S'il se fait pas tordre aux entrainement  ?

De l'argent foutu en l'air.

Sérieux faut arrêter il est en TEST, pour l'instant y a rien, faut peut être attendre au moins qu'il soit sous contrat pour râler non ?

0 temps de jeu depuis février 2016. Vous êtes sérieux ? La condition physique vous en faites quoi ? C'est le Top 14, pas le championnat de 4ème série.






"Le rugby ne se joue pas en 2 mais en 3 temps : Avant, la ferveur; pendant, la bravoure; après, la fraternité"

Hors ligne

 

#53 11/01/17 12:21

Nadine
Membre
Lieu: Dans le 38
Inscrit le: 02/07/07
Messages: 4212

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

vacherin a écrit:

chris a écrit:

Nadine a écrit:


De l'argent foutu en l'air.

Sérieux faut arrêter il est en TEST, pour l'instant y a rien, faut peut être attendre au moins qu'il soit sous contrat pour râler non ?

Entièrement d'accord. Il y en a ici qui ne parlent que pour pourrir à tout va.

Oublies moi 2 secondes la pipasse.






"Le rugby ne se joue pas en 2 mais en 3 temps : Avant, la ferveur; pendant, la bravoure; après, la fraternité"

Hors ligne

 

#54 11/01/17 13:57

CPAM
Membre
Inscrit le: 19/07/12
Messages: 3004

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Louis a écrit:

La mêlée est une phase de jeu la plus difficile à arbitrer et aussi à jouer.
Un ami entraîneur de 1ere division des années 85-90 avec qui j'ai l'occasion de regarder des matchs m'a mieux éclairé sur cette phase capitale du rugby.
Tout d'abord dans une mêlée ce sont les premières lignes 1-PG, 2-T, 3PD qui encaissent en premier la pression adverse (c'est une évidence, mais c'est pas rien). La pierre angulaire, l'homme de base sur qui tout repose pour la mêlée est le 3 (P ilier D roit). Il a la tête complètement encadrée et n'a aucune échappatoire, contrairement au pilier gauche.
Il m'expliquait par exemple que la mêlée qui tourne selon qu'elle tourne côté droit ou côté gauche a de multiples raisons. Une mêlée peut être tournée parce qu'elle prend la pression et ne peut faire face. Soit ! Mais elle peut aussi subir une ruse de l'autre équipe dont le pilier droit lâche volontairement la poussée, bien agripper à son partenaire et faire croire ainsi à l'arbitre que ce sont les autres qui font tourner la mêlée.
On voit aussi souvent les piliers qui s'agrippent le bras et tirent vers le bas l'adversaire. L'arbitre voyant le pilier à terre a 2 solutions. Soit il considère que le pilier ne tient pas la poussée et siffle contre lui, soit il comprend que c'est l'autre qui triche pour récupérer la pénalité. C'est pour cela que souvent l'on dit que c'est au petit bonheur la chance que l'arbitre siffle. Une fois sur 2 il siffle pour l'une ou l'autre équipe pour compenser ses éventuelles erreurs.
Sauf bien évidemment lorsqu'il se rend rapidement compte que l'équipe en mêlée est trop faible, comme la nôtre actuellement. Et là, même si à tous les coups on n'est pas en faute, il sifflera systématiquement contre nous.
Il y a bien d'autres subtilités dans la mêlée que certains ici avec leurs expériences amateurs ou de haut niveau peuvent nous expliquer. Oui, oui, il y a ici sur ce forum des piliers de 1ere division qui pourront nous éclairer.
A l'époque 85-90 (pardon pour les jeunes !), l'équipe de France a eu un pilier droit hors pair. C'était Jean-Pierre Garuet dit La Garruche, il jouait à Lourdes. Le rugby était amateur. Le boulot de Garuet était livreur de patates. Il mettait les sacs de patates de 50 kgs sur ses épaules toute la journée et livrait ses clients.
C'est dire le cou de taureau qu'il devait avoir. C'était son entraînement quotidien. Et tous ses adversaires se souviennent de leurs matchs contre cette force de la nature auquel peu arrivaient à résister.

C'est pourquoi la célèbre expression des anglais « No scrum no win » « pas de mêlée, pas de victoire », se confirme presque à tous les coups.
Si l'an prochain, en Prod2, on ne fait pas un recrutement correct devant, on risque d'y passer quelques années soporifiques.

ah j'ai connu un autre pilier hors pair : Le pépé du Quercy également une force de la nature , lui il a commencé le rugby à 25 ans , personne ne pouvait le remuer , il s'entrainait en portant sur son dos les barriques de pinard . C'était en 1958 à Cahors






Vous êtes des monstres. Si vous gardez cet état d’esprit là, si vous restez collectifs et laissez les égos de côté, peut-être que l’on peut aller chercher autre chose .
Fabrice LANDREAU le 5 janvier 2013

En ligne

 

#55 11/01/17 14:20

Nadine
Membre
Lieu: Dans le 38
Inscrit le: 02/07/07
Messages: 4212

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

CPAM a écrit:

Louis a écrit:

La mêlée est une phase de jeu la plus difficile à arbitrer et aussi à jouer.
Un ami entraîneur de 1ere division des années 85-90 avec qui j'ai l'occasion de regarder des matchs m'a mieux éclairé sur cette phase capitale du rugby.
Tout d'abord dans une mêlée ce sont les premières lignes 1-PG, 2-T, 3PD qui encaissent en premier la pression adverse (c'est une évidence, mais c'est pas rien). La pierre angulaire, l'homme de base sur qui tout repose pour la mêlée est le 3 (P ilier D roit). Il a la tête complètement encadrée et n'a aucune échappatoire, contrairement au pilier gauche.
Il m'expliquait par exemple que la mêlée qui tourne selon qu'elle tourne côté droit ou côté gauche a de multiples raisons. Une mêlée peut être tournée parce qu'elle prend la pression et ne peut faire face. Soit ! Mais elle peut aussi subir une ruse de l'autre équipe dont le pilier droit lâche volontairement la poussée, bien agripper à son partenaire et faire croire ainsi à l'arbitre que ce sont les autres qui font tourner la mêlée.
On voit aussi souvent les piliers qui s'agrippent le bras et tirent vers le bas l'adversaire. L'arbitre voyant le pilier à terre a 2 solutions. Soit il considère que le pilier ne tient pas la poussée et siffle contre lui, soit il comprend que c'est l'autre qui triche pour récupérer la pénalité. C'est pour cela que souvent l'on dit que c'est au petit bonheur la chance que l'arbitre siffle. Une fois sur 2 il siffle pour l'une ou l'autre équipe pour compenser ses éventuelles erreurs.
Sauf bien évidemment lorsqu'il se rend rapidement compte que l'équipe en mêlée est trop faible, comme la nôtre actuellement. Et là, même si à tous les coups on n'est pas en faute, il sifflera systématiquement contre nous.
Il y a bien d'autres subtilités dans la mêlée que certains ici avec leurs expériences amateurs ou de haut niveau peuvent nous expliquer. Oui, oui, il y a ici sur ce forum des piliers de 1ere division qui pourront nous éclairer.
A l'époque 85-90 (pardon pour les jeunes !), l'équipe de France a eu un pilier droit hors pair. C'était Jean-Pierre Garuet dit La Garruche, il jouait à Lourdes. Le rugby était amateur. Le boulot de Garuet était livreur de patates. Il mettait les sacs de patates de 50 kgs sur ses épaules toute la journée et livrait ses clients.
C'est dire le cou de taureau qu'il devait avoir. C'était son entraînement quotidien. Et tous ses adversaires se souviennent de leurs matchs contre cette force de la nature auquel peu arrivaient à résister.

C'est pourquoi la célèbre expression des anglais « No scrum no win » « pas de mêlée, pas de victoire », se confirme presque à tous les coups.
Si l'an prochain, en Prod2, on ne fait pas un recrutement correct devant, on risque d'y passer quelques années soporifiques.

ah j'ai connu un autre pilier hors pair : Le pépé du Quercy également une force de la nature , lui il a commencé le rugby à 25 ans , personne ne pouvait le remuer , il s'entrainait en portant sur son dos les http://www.france-abonnements.fr/france … #barriques de pinard . C'était en 1958 à Cahors

Tu l'aidais à porter les tonneaux ?big_smile






"Le rugby ne se joue pas en 2 mais en 3 temps : Avant, la ferveur; pendant, la bravoure; après, la fraternité"

Hors ligne

 

#56 11/01/17 14:23

choucas
Membre
Inscrit le: 28/07/12
Messages: 631

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Des mecs qui cire le banc, il y en a dans toutes les équipes et quelque fois il font le bonheur des entraineurs qui les repére.

Hors ligne

 

#57 11/01/17 14:48

CPAM
Membre
Inscrit le: 19/07/12
Messages: 3004

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Nadine a écrit:

CPAM a écrit:

Louis a écrit:

La mêlée est une phase de jeu la plus difficile à arbitrer et aussi à jouer.
Un ami entraîneur de 1ere division des années 85-90 avec qui j'ai l'occasion de regarder des matchs m'a mieux éclairé sur cette phase capitale du rugby.
Tout d'abord dans une mêlée ce sont les premières lignes 1-PG, 2-T, 3PD qui encaissent en premier la pression adverse (c'est une évidence, mais c'est pas rien). La pierre angulaire, l'homme de base sur qui tout repose pour la mêlée est le 3 (P ilier D roit). Il a la tête complètement encadrée et n'a aucune échappatoire, contrairement au pilier gauche.
Il m'expliquait par exemple que la mêlée qui tourne selon qu'elle tourne côté droit ou côté gauche a de multiples raisons. Une mêlée peut être tournée parce qu'elle prend la pression et ne peut faire face. Soit ! Mais elle peut aussi subir une ruse de l'autre équipe dont le pilier droit lâche volontairement la poussée, bien agripper à son partenaire et faire croire ainsi à l'arbitre que ce sont les autres qui font tourner la mêlée.
On voit aussi souvent les piliers qui s'agrippent le bras et tirent vers le bas l'adversaire. L'arbitre voyant le pilier à terre a 2 solutions. Soit il considère que le pilier ne tient pas la poussée et siffle contre lui, soit il comprend que c'est l'autre qui triche pour récupérer la pénalité. C'est pour cela que souvent l'on dit que c'est au petit bonheur la chance que l'arbitre siffle. Une fois sur 2 il siffle pour l'une ou l'autre équipe pour compenser ses éventuelles erreurs.
Sauf bien évidemment lorsqu'il se rend rapidement compte que l'équipe en mêlée est trop faible, comme la nôtre actuellement. Et là, même si à tous les coups on n'est pas en faute, il sifflera systématiquement contre nous.
Il y a bien d'autres subtilités dans la mêlée que certains ici avec leurs expériences amateurs ou de haut niveau peuvent nous expliquer. Oui, oui, il y a ici sur ce forum des piliers de 1ere division qui pourront nous éclairer.
A l'époque 85-90 (pardon pour les jeunes !), l'équipe de France a eu un pilier droit hors pair. C'était Jean-Pierre Garuet dit La Garruche, il jouait à Lourdes. Le rugby était amateur. Le boulot de Garuet était livreur de patates. Il mettait les sacs de patates de 50 kgs sur ses épaules toute la journée et livrait ses clients.
C'est dire le cou de taureau qu'il devait avoir. C'était son entraînement quotidien. Et tous ses adversaires se souviennent de leurs matchs contre cette force de la nature auquel peu arrivaient à résister.

C'est pourquoi la célèbre expression des anglais « No scrum no win » « pas de mêlée, pas de victoire », se confirme presque à tous les coups.
Si l'an prochain, en Prod2, on ne fait pas un recrutement correct devant, on risque d'y passer quelques années soporifiques.

ah j'ai connu un autre pilier hors pair : Le pépé du Quercy également une force de la nature , lui il a commencé le rugby à 25 ans , personne ne pouvait le remuer , il s'entrainait en portant sur son dos les http://www.france-abonnements.fr/france … #barriques de pinard . C'était en 1958 à Cahors

Tu l'aidais à porter les tonneaux ?big_smile

ah ma petite Nadine, si on parle de bière c'est un fût wink
Friquet aussi peut nous parler des pilars mais le jeu a bien changé






Vous êtes des monstres. Si vous gardez cet état d’esprit là, si vous restez collectifs et laissez les égos de côté, peut-être que l’on peut aller chercher autre chose .
Fabrice LANDREAU le 5 janvier 2013

En ligne

 

#58 11/01/17 15:05

Nadine
Membre
Lieu: Dans le 38
Inscrit le: 02/07/07
Messages: 4212

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

CPAM a écrit:

Nadine a écrit:

CPAM a écrit:


ah j'ai connu un autre pilier hors pair : Le pépé du Quercy également une force de la nature , lui il a commencé le rugby à 25 ans , personne ne pouvait le remuer , il s'entrainait en portant sur son dos les http://www.france-abonnements.fr/france … #barriques de pinard . C'était en 1958 à Cahors

Tu l'aidais à porter les tonneaux ?big_smile

ah ma petite Nadine, si on parle de bière c'est un fût wink
Friquet aussi peut nous parler des pilars mais le jeu a bien changé

Les règles ont changé mais un pilier reste un pilier.  Pilier de bar c'est pas mal pour les 3èmes mi-temps.






"Le rugby ne se joue pas en 2 mais en 3 temps : Avant, la ferveur; pendant, la bravoure; après, la fraternité"

Hors ligne

 

#59 11/01/17 15:07

Doudds
Nouveau membre
Inscrit le: 08/06/15
Messages: 7

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Et dire que pendant ce temps là Richard "Sella" Choirat , pilier droit dur à prendre , grenoblois de chez grenoblois banni de ses terres  ,joueur capable de claquer des essais ( bon , un je vois l'accorde, mais compte triple ) après une course de 40 mètre et 2 crochets intérieurs ravageurs.... a encore bien  dépanné l'AB cette saison avant de se blesser aux cervicales.

Hors ligne

 

#60 11/01/17 15:30

Delon
Membre
Inscrit le: 09/08/13
Messages: 758

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

https://www.youtube.com/watch?v=RWPALSqcRMU

rien de bien fameux mais pour le voir un peu à l'oeuvre...

Hors ligne

 

#61 11/01/17 15:38

Nadine
Membre
Lieu: Dans le 38
Inscrit le: 02/07/07
Messages: 4212

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Oui mais c'était avant 2016.






"Le rugby ne se joue pas en 2 mais en 3 temps : Avant, la ferveur; pendant, la bravoure; après, la fraternité"

Hors ligne

 

#62 11/01/17 15:47

Delon
Membre
Inscrit le: 09/08/13
Messages: 758

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Avant septembre 2016, 6 mois. Il a pas non plus changé. Il a continué à s'entrainer etc.
Attends de voir avant d'avoir un jugement.
Je ne dis pas qu'il est bon, ni qu'il est mauvais.

Hors ligne

 

#63 11/01/17 16:03

Zoreil
Membre
Inscrit le: 01/07/07
Messages: 5161

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

moi j'dis que le 4 eme pilier de glasgow est probablement plus fort que le premier du fcg et que s'il était polyvalent des deux côté ça nous irait très bien .

Hors ligne

 

#64 11/01/17 16:04

Elchris
Membre
Inscrit le: 31/08/07
Messages: 327

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

ben le problème c'est que l'on a déjà pris le premier pilier de Glasgow pour le resultat que l'on connait

Hors ligne

 

#65 11/01/17 16:24

Delon
Membre
Inscrit le: 09/08/13
Messages: 758

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Pilier polyvalent sa devient très rare quand même.. ensuite il n'a que 25 ans, et as pu ne pas s'adpater à l'équipe, au coach etc.. on connait l'adaption de certain joueur chez nous aussi.. on peut esperer à que cela se passe bien. Sans pour autant s'attendre à un king

Dernière modification par Delon (11/01/17 16:24)

Hors ligne

 

#66 11/01/17 16:38

levekf
Membre
Inscrit le: 10/09/16
Messages: 380

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Elchris a écrit:

ben le problème c'est que l'on a déjà pris le premier pilier de Glasgow pour le resultat que l'on connait

Ils ont essayé de le prolonger avant qu'il vienne ici ?

Hors ligne

 

#67 11/01/17 19:46

Stefman
Membre
Lieu: 60
Inscrit le: 21/04/12
Messages: 9433

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Il est surtout parti de Glasgow pour les pbl que l'on connaît...






"Un joueur phare, c'est quelqu'un qui est là pour éclairer, pas pour éblouir." Jean-Pierre Elissalde

Hors ligne

 

#68 11/01/17 20:36

tonito
Membre
Lieu: Armorique
Inscrit le: 07/08/12
Messages: 919

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Stefman a écrit:

Il est surtout parti de Glasgow pour les pbl que l'on connaît...

On a sauté sur l'occasion. C'est une énigme pour moi. Ce joueur était régulièrement présent en super rugby puis titulaire dans l'équipe qui gagne la ligue celtique en 2015 et chez nous rien ou presque.

Hors ligne

 

#69 11/01/17 21:40

Stefman
Membre
Lieu: 60
Inscrit le: 21/04/12
Messages: 9433

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

L'an dernier il avait l'excuse d'une préparation tronquée mais cette saison, il a bénéficié de la préparation spéciale FCG qui te permet d'être au top en mai. Après dans le jeu courant, c'est qu'en même le droitier le plus utile (moins mobile que Desmaison, mais plus puissant à l'impact et pas trop mal au grattage).
Y a pas moyen de trouver un coup à la Barcella ? Débat est libre. Pour une saison ?






"Un joueur phare, c'est quelqu'un qui est là pour éclairer, pas pour éblouir." Jean-Pierre Elissalde

Hors ligne

 

#70 12/01/17 17:45

pekin
Membre
Inscrit le: 30/06/07
Messages: 3879

Re: FCG : un pilier néo-zélandais à l'essai

Stefman a écrit:

L'an dernier il avait l'excuse d'une préparation tronquée mais cette saison, il a bénéficié de la préparation spéciale FCG qui te permet d'être au top en mai. Après dans le jeu courant, c'est qu'en même le droitier le plus utile (moins mobile que Desmaison, mais plus puissant à l'impact et pas trop mal au grattage).
Y a pas moyen de trouver un coup à la Barcella ? Débat est libre. Pour une saison ?

C'est quoi, du Martien ?  smile

Dernière modification par pekin (12/01/17 17:46)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Actuellement 46 personnes connectées